Société

Le ministre de l'Education nationale veut supprimer les "notes sanctions"

Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 24 juin 2014 à 17:50

Benoît Hamon, ministre de l'Education Nationale
Benoît Hamon, ministre de l'Education Nationale © MaxPPP

Benoît Hamon a lancé mardi la Conférence nationale sur l'évaluation des élèves. Le ministre de l’Éducation nationale espère parvenir à un "consensus" qui mettrait fin aux "notes sanctions" qui paralyseraient certains élèves.

Benoît Hamon a lancé mardi la réforme de l'évaluation des élèves pour la rendre plus "bienveillante" . Mais il veut aussi désamorcer un débat qui s'annonce "passionné" . Le ministre de l'Éducation nationale veut supprimer les "notes sanction" mais il a bien conscience que cette question passionne. Il espére parvenir d'ici à décembre à un "consensus" sur un nouveau système qui "ne vise pas simplement à répondre aux élèves les plus en difficulté" mais aussi à évaluer "plus efficacement ceux qui réussissent bien déjà" .

"La note ne sera pas supprimée, la liberté pédagogique des enseignants respectée"

Il y aura "toujours des notes dans l'Éducation nationale" , ajoute Benoit Hamon, même "si la note n'est pas toujours utilisée à bon escient quand elle ne dit rien des progrès qui restent à accomplir par un élève ou quand elle dit très peu des progrès accomplis" .

Notes ENRO

L'enquête Pisa de l'OCDE montre que "les jeunes Français sont ceux qui redoutent le plus l'erreur" et qui s'abstiennent le plus de répondre "par peur de faire une faute" .  

Notes MT

Pierre Romeyer est proviseur au lycée professionnel Benoit-Charvet à Saint-Étienne. C'est le représentant dans la Loire du Syndicat national des personnels de direction de l'Éducation nationale. Pour lui, c'est une bonne idée de réformer le système de notation, mais ce n'est pas nouveau.

Notes BOB Proviseur

La mise en place d’un nouveau système d’évaluation figure dans la loi de Refondation de l'école défendue par l'ancien ministre Vincent Peillon. Avec l'évaluation, Benoît Hamon ouvre son premier chantier depuis son arrivée rue de Grenelle.

▶▶▶ Ce mercredi 25 juin, Christel Breton, présidente de la FCPE, la fédération de parents d'élèves était l'invité de France Bleu Saint-Étienne Loire matin. Pour elle, "telles qu'elles sont actuellement, il faut bien sûr supprimer" les notes et elle ajoute "ce système, qui est très anxyogène, on peut en changer".