Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le mobilier urbain de Bordeaux-Lac bientôt connecté

lundi 4 juin 2018 à 2:29 Par Mélanie Juvé, France Bleu Gironde

La métropole bordelaise lance une expérimentation en septembre en connectant à internet le mobilier urbain du quartier Bordeaux-Lac. En récoltant les données, la métropole veut améliorer ses services et réaliser des économies.

220 lampadaires de Bordeaux-Lac seront équipés de capteurs.
220 lampadaires de Bordeaux-Lac seront équipés de capteurs. © Maxppp - Sebastien JARRY

Bordeaux, France

C'est une première en France : dès septembre la métropole bordelaise connecte à internet différents mobiliers urbains du quartier Bordeaux-Lac. Concrètement 500 capteurs sont en cours d'installation sur les lampadaires, les bornes de recharge de voitures électriques, les consignes de tri ou encore les compteurs d'eau et de gaz de la collectivité. 

Allumer quand il faut

Les capteurs sont destinés à remonter des informations d'usage dans un cloud et gérer le mobilier urbain. La zone choisie, du Matmut Atlantique au golf en passant par le parc floral, est vierge d'habitations pour être en conformité avec le nouveau règlement de protection des données, indique la métropole. Au total 220 lampadaires seront équipés par le groupe français Spie qui a remporté l'appel d'offres. 

"On est sur des endroits fréquentés de manière ponctuelle, soit pour les expositions ou les matchs au Matmut Atlantique, explique Christophe Collinet, chargé de mission métropole intelligente. On peut anticiper et décider d'allumer les lampadaires une heure avant un match."

Des économies d’énergie dans le viseur

"Si vous êtes capable de dire que vous avez du monde dans une pièce avant d'allumer le chauffage, c'est moins cher pour l'administration qui n'est pas obligée de chauffer toute la journée." ajoute comme exemple Christophe Collinet.

Si l'expérimentation est concluante, elle pourrait être répliquée à toute la métropole. Réponse peut-être en décembre, lors du premier bilan.