Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le mois d'août s'annonce bien pour le tourisme à Lacanau

jeudi 9 août 2018 à 18:46 Par Audrey Dumain, France Bleu Gironde

Après un mois de juillet mitigé sur le littoral girondin, le mois d'août rassure, en partie, les commerçants à Lacanau.

 Les touristes ont commencé à arriver après la mi-juillet.
Les touristes ont commencé à arriver après la mi-juillet. © Radio France -

Lacanau, France

Les commerçants de Lacanau peuvent souffler. Le mois d'août ne suit pas la tendance du mois de juillet cette année, bien moins fructueux que les années précédentes. 

On n'arrête pas une seule seconde

"Au mois de juillet je travaillais quatre heures par jour, là c'est plutôt huit et on n'arrête pas une seule seconde", remarque Rose, une saisonnière. Devant son stand de crêpes, près du front de mer, la file d'attente est longue à toute heure de la journée. Même constat au marché. Le matin, le boucher et le primeur sont débordés. Et le stand de dégustation d'huîtres, très apprécié : "il y a tellement de monde qu'on doit refuser des gens !"

Rien d'étonnant pour ces commerçants puisque le mois d'août est toujours meilleur que le mois de juillet. Mais les touristes ne consomment pas autant partout. 

Je fais 20% de chiffre d'affaire en moins, c'est inquiétant

Dans sa boutique de vêtement, Clarisse n'est pas débordée. Pour cette commerçante, le mois de juillet a été catastrophique et le début du mois d'août n'est pas rassurant. "Il y a plus de monde, c'est vrai, mais les gens ne consomment pas. Je fais 20% de chiffre d'affaire en moins, c'est inquiétant."

De son côté, Nadège, gérante d'un restaurant et d'un hôtel face à la mer tire une autre analyse. Il y a, certes, plus de monde qu'au mois de juillet, et c'est normal, mais d'années en années elle comptabilise moins de réservations : "je suis toujours complète mais avant je devais refuser beaucoup de réservations, maintenant c'est moins le cas."

Rien d'alarmant pour la gérante, ce mois d’août s'annonce bien et elle compte aussi sur le mois de septembre : "maintenant c'est décalé, les touristes viennent plus tard en juillet et d'autres partent en vacances au mois de septembre."