Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Mont-Saint-Michel : les touristes grimacent sous leurs masques mais respectent la mesure

Depuis mercredi 22 juillet, le port du masque est obligatoire au Mont-Saint-Michel, non seulement dans les navettes ou à l'abbaye mais aussi dans les ruelles, de 10h à 18h. La commune a pris cette décision qui est valable jusqu'au 30 septembre pour tous les visiteurs à partir de 11 ans.

La mesure du port du masque obligatoire dans l'enceinte du Mont-Saint-Michel, est plutôt bien respectée.
La mesure du port du masque obligatoire dans l'enceinte du Mont-Saint-Michel, est plutôt bien respectée. © Radio France - Lucie THUILLET

Le port du masque semble plutôt bien respecté dans les ruelles du Mont-Saint-Michel. "Nous n'avons pas de problème. En général, les visiteurs le mettent dès qu'ils voient le panneau à l'entrée, d'autant qu'ils le portent déjà dans les navettes. S'ils n'en ont pas, on les dirige vers l'une de boutiques. Ils comprennent bien la mesure", commente le responsable de la police municipale Vincent Laveille.

Côté touristes, "on s'y fait" même si en grimpant vers l'abbaye, beaucoup grimacent. "C'est compliquée dans la montée, on transpire là-dessous mais c'est pas très grave", sourit Chloé. Quelques mètres plus loin, Natacha "étouffe, c'est une épreuve supplémentaire", lance cette vacancière venue de Charente-Maritime. Elle ne s'attendait pas à voir autant de monde sur le rocher. "Les gens portent le masque mais ils sont collés comme si de rien n'était !". 

Le port du masque est obligatoire à partir de 11 ans, cet été au Mont-Saint-Michel.
Le port du masque est obligatoire à partir de 11 ans, cet été au Mont-Saint-Michel. © Radio France - Lucie THUILLET

"On est pressé de le retirer ce midi au restaurant", explique à son tour un vacancier belge. Dans la foule, il y aussi quelques contrevenants.  "Ils remettent le masque dès qu'ils voient arriver la police ! Ce n'est pas facile mais c'est utile", rappelle Jean-Claude, qui s'est mis à l'écart de la rue principale pour faire tomber le masque et manger son sandwich.

De nombreux touristes à vélo, jusqu'au pied du Mont

Cet été, le Mont-saint-Michel est accessible à vélo. L'expérimentation a été lancée par les collectivités mi-juillet, à la suite de la crise sanitaire : jusqu'au 30 septembre, les cyclistes ont le droit d'emprunter le pont-passerelle, quelle que soit l'heure. L'accès était, jusque là, interdit du 1er mai au 30 septembre, entre 10 h et 18h.

De plus en plus de touristes décident de venir à vélo jusqu'au pied du Mont-Saint-Michel.
De plus en plus de touristes décident de venir à vélo jusqu'au pied du Mont-Saint-Michel. © Radio France - Lucie THUILLET

Les cyclistes ont le droit de rouler sur les voies où circulent les navettes mais également sur les plateformes piétons s'ils se promènent et souhaitent s'arrêter pour faire des photos par exemple. Ils peuvent ensuite garer leurs vélos le long de barrières, installées à gauche de l'entrée de la Merveille. Et même si la mesure est toute récente, ces barrières sont d'ors et déjà prises d'assaut.

Une zone de stationnement temporaire pour les vélos a été installée dans l'avant-cour des Fanils, près de l'entrée du Mont-Saint-Michel
Une zone de stationnement temporaire pour les vélos a été installée dans l'avant-cour des Fanils, près de l'entrée du Mont-Saint-Michel © Radio France - Lucie THUILLET
Choix de la station

À venir dansDanssecondess