Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Ce que l'on sait de l'aide exceptionnelle aux familles modestes, dont le montant sera dévoilé ce mercredi

-
Par , France Bleu

Le gouvernement doit dévoiler ce mercredi, à l'issue du Conseil des ministres, le montant et les modalités de "l'aide exceptionnelle aux familles les plus modestes" annoncée par Emmanuel Macron lors de son allocution lundi soir. Voici ce que nous pouvons vous en dire pour l'instant.

L'épicerie solidaire de la rue St Nicolas à Bordeaux où se pressent des Bordelais précaires chaque jour
L'épicerie solidaire de la rue St Nicolas à Bordeaux où se pressent des Bordelais précaires chaque jour © Radio France - Flore Catala

Afin d'aider les plus démunis à faire face aux dépenses supplémentaires liées au confinement, le président de la République a annoncé une aide exceptionnelle dont le montant et les modalités seront annoncés lors du Conseil des ministres ce mercredi.

Quatre millions de familles

Près d'un milliard d'euros pourraient être consacrés à ce dispositif de soutien de revenus, qui sera présenté dès ce mercredi en Conseil des ministres par Olivier Véran, le ministre de la Santé selon le journal Les Echos

Le dispositif serait calqué sur l'allocation de rentrée scolaire et élargi, ce qui devrait bénéficier à quatre millions de famille selon le Parisien/Aujourd'hui en France.

Jusqu'à 300 euros pour une famille

L'aide sera versée en une seule fois, a priori via les caisses d'allocations familiales. Son montant sera fonction de la composition de la famille toujours selon Les Echos. La prestation de référence pour le calcul de l'aide, précise le quotidien économique, n'est plus l'ARS mais la prime de Noël versée aux chômeurs en fin de droits ou aux allocataires du RSA. Cette prime s'élève à 320 euros pour un couple avec deux enfants, 229 euros pour une mère célibataire avec un enfant.

Perte de revenus et surcoût de dépenses alimentaires

Cette aide doit notamment permettre de répondre à un certain nombre de situations problématiques, que les associations ont fait remonter, indique l'entourage de la secrétaire d'Etat chargée de la lutte contre la pauvreté, Christelle Dubos.

Pendant le confinement, les ménages les plus modestes aux emplois précaires peuvent subir des pertes de revenus. En outre, les familles défavorisées ont plus de difficultés à accéder aux dispositifs d'aide alimentaire mis en place par les associations et sont confrontées à certains surcoûts - comme le fait de nourrir leurs enfants à midi, alors qu'ils bénéficient en temps normal de tarifs sociaux, voire de la gratuité, dans les cantines scolaires.

Dans son allocution de lundi, Emmanuel Macron a également annoncé une aide pour "les étudiants les plus précaires vivant parfois loin de leurs familles, en particulier lorsque celles-ci viennent d'outre-mer".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess