Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le moustique tigre pique toujours dans le Gard

jeudi 27 octobre 2016 à 18:38 Par Camille Payan, France Bleu Gard Lozère

Les moustiques n'ont pas dit leur dernier mot dans le Gard, ils sont toujours présents et piquent. La faute au climat de ces dernières semaines : les pluies en septembre suivies de températures douces.

Le moustique tigre est encore présent dans la régio
Le moustique tigre est encore présent dans la régio © Maxppp - maxppp

Nîmes, France

Des moustiques fin octobre, non vous n'avez pas rêvé. Ils rodent dans le Gard en ce moment et les plus féroces piquent ! Malgré les traitements contre les larves après les pluies du mois de septembre certains moustiques ont résisté et les adultes ont pondu. Résultat, en ce moment, ils s'activent car il fait particulièrement doux depuis quelques jours.

"En quelques jours, poussés par des vents de mer les moustiques peuvent parcourir plusieurs kilomètres", Jean-Paul Mouret de l'EID (entente interdépartementale de la démoustication)

Jean-Paul Mouret de l'EID (entente interdépartementale de la démoustication)

Les plus agressifs piquent surtout avant le coucher du soleil. Mais pas de panique, la durée de vie d'un moustique est de trois semaines donc les nuisances finiront par cesser même si le temps reste clément.

Mais parmi les moustiques, il y a toujours le très redouté moustique tigre qui transmet le virus du chikungunya et le virus Zika. C'est sa dernière ligne droite, il devrait disparaître au mois de novembre. Pendant la période hivernale les œufs n'éclosent pas, mais les particuliers doivent tout de même continuer d'appliquer les gestes simples pour éviter une ponte trop importante la saison prochaine : vider ou supprimer tous les petits récipients du jardin qui peuvent contenir de l'eau.

"Restons vigilants pour éviter que le moustique tigre revienne en force la saison prochaine au mois de mai", Jean-Paul Mouret de l'EID (entente interdépartementale de la démoustication)

Jean-Paul Mouret de l'EID (entente interdépartementale de la démoustication)