Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Le mouvement des gilets jaunes s’essouffle à Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

Environ 1 400 gilets jaunes ont défilé ce samedi dans les rues de Bordeaux. Une mobilisation dans le calme et plus faible que les semaines précédentes et que celle du 1er mai.

Faible mobilisation pour l'acte 25 des gilets jaunes à Bordeaux.
Faible mobilisation pour l'acte 25 des gilets jaunes à Bordeaux. © Radio France - Louise Buyens

Bordeaux, France

Pour l'acte 25 des gilets jaunes, les manifestants étaient environ 500 au départ de la place de la Bourse, à 15h. Les rangs se sont gonflés peu après, faisant grimper le chiffre à environ 1 400 personnes. Une mobilisation en berne et peut-être la plus faible dans la capitale girondine depuis le début du mouvement. 

Sous une pluie intermittente, les gilets jaunes ont rapidement tenté de passer par les rues interdites à la manifestation. Ils sont d'abord restés bloqués après la porte Cailhau. 

Les gilets jaunes sont ensuite restés quelques dizaines de minutes devant la porte de Bourgogne. Là encore, les forces de l'ordre bloquaient le cours Victor Hugo. 

"Il faut rester dans Bordeaux", disaient les manifestants, bien décidés à ne pas aller sur les boulevards, comme ils l'ont fait les deux dernières semaines. Le cortège est donc passé par le cours de la Marne avant de rejoindre la place de la Victoire.

Une nouvelle fois bloqués par un cordon des forces de l'ordre à l'entrée de la rue Sainte-Catherine, les manifestants se sont assis face à eux. 

Des manifestants s'assoient face aux forces de l'ordre à l'entrée de la rue Sainte-Catherine. - Radio France
Des manifestants s'assoient face aux forces de l'ordre à l'entrée de la rue Sainte-Catherine. © Radio France - Louise Buyens

En tout, il y a eu six interpellations et aucune dégradation n'est à déplorer, a indiqué la préfecture de Gironde. 

Choix de la station

France Bleu