Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le musée basque de Bayonne lance une souscription publique pour un tableau exceptionnel

-
Par , France Bleu Pays Basque

Une souscription publique organisée au musée basque de Bayonne. Un appel aux dons pour un tableau exceptionnel que la ville de Bayonne vient d’acquérir. Il s'agit du "paon blanc" peint par Henry Caro-Delvaille.

Le "paon blanc" exposé dans le musée basque
Le "paon blanc" exposé dans le musée basque © Radio France - Jacques Pons

On peut admirer ce tableau étonnant en se rendant au musée basque où vous ne pourrez pas le rater ! L'oeuvre est exceptionnelle par ses dimensions, presque six mètres de longueur et 2 mètres 45 de haut. Ce (très beau) tableau a coûté plus de 220 000 euros. La moitié du prix est payée par la DRAC (la direction régionale des affaires culturelles). La ville de Bayonne se charge du reste avec le concours de la société des amis du musée basque qui lance une souscription publique. L'idée est de recueillir 25 000 euros en 40 jours. Il suffit de passer par le site Dartagnans 

Le "paon blanc"
Le "paon blanc" © Radio France - Jacques Pons

Tableau mondain de la belle époque

Le "paon blanc" a été réalisé entre 1906 et 1908 par le peintre bayonnais Henry Caro-Delvaille. Le maître appartient à l'école de Bayonne. 

Un tableau incontournable pour Sabine Cazenave la directrice du musée basque de Bayonne : "On va dire que c'est un tableau d'un peintre mondain de la fin du 19ème et du début du 20ème. Et puis surtout, tous les protagonistes sont bayonnais. C'est un tableau qui a été peint par Henri Caro-Delvaille, qui était un peintre bayonnais qui a fait une partie de sa carrière à Paris, puis aux Etats-Unis. Et effectivement, qui est dans la sphère immédiate de l'après Léon Bonnat. En fait, ce qu'on appelle l'école de Bayonne. C'est un peintre extrêmement intéressant parce qu'il a beaucoup regardé le siècle d'or espagnol mais il a aussi beaucoup regardé Manet, Monet, les impressionnistes. Ce n'est pas un peintre d'avant garde, c'est vraiment un peintre. On va dire encore académique, mais qui a bien regardé les impressionnistes et aussi les peintres intimistes comme Vuillard et Bonnard. Donc, c'était très important pour nous qu'il revienne à Bayonne, ce tableau, parce que l'on a très peu de, on connaît très peu nos peintres bayonnais finalement. Et en plus, c'est le seul décor de cette taille là de ce peintre là avant son départ aux Etats-Unis. C'était vraiment une acquisition à ne pas rater"

Si on ne dépense pas, une grande partie de notre passé s'en ira

"On a déjà beaucoup travaillé à son acquisition, mais c'est une manière de leur dire (aux Bayonnais) vous savez, si on ne dépense pas un peu d'argent pour acheter des œuvres d'art, il y a une grande partie de notre passé, de notre présent, qui s'en va, qui s'en va à l'étranger, qui s'en va aux Etats-Unis, qui s'en va au Moyen-Orient. Et ça, c'est juste pas admissible ! Il y a quand même des choses qui doivent revenir au Pays basque, surtout quand elles nous concernent au premier chef. Donc, c'est une façon de leur dire cela. Tout ce qu'il y aura, en plus du montant de l'acquisition reviendra à la politique d'acquisition du Musée basque. Donc, c'est extrêmement important pour nous qu'ils le comprennent. Il est terminé le temps ou l'on avait encore de généreux donateurs !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess