Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le Muséo Parc Alésia part à la reconquête de son public

mardi 13 février 2018 à 20:17 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

Le Muséo Parc Alésia reprend du service à Alise-Sainte-Reine près de Venarey-Les-Laumes. La saison 2017-2018 débute ce jeudi 15 février. Le Conseil départemental de Côte-d'Or a ouvert ce célèbre centre d'interprétation, consacré à la bataille d'Alésia, en 2012.

C'est reparti pour le Muséo Parc Alésia, nouvelle saison, nouvelles ambitions et nouvelle programmation
C'est reparti pour le Muséo Parc Alésia, nouvelle saison, nouvelles ambitions et nouvelle programmation © Radio France - Guillaume Pierre

21150 Alise-Sainte-Reine, France

Avec son élégant bardage bois et son toit végétalisé le Muséo Parc Alésia, conçu par l'architecte Suisse Bernard Tschumi à qui l'on doit aussi le nouveau musée de l'Acropole à Athènes, s'est fondu dans le paysage de la Haute-Côte-d'Or. En 2012, l'année de son ouverture, la curiosité et l'attente du public, ont drainé jusqu'à lui 140 000 visiteurs. Une fréquentation qui s'est tassée au fil des ans. Après un seuil aux alentours des 85-90 000 visiteurs auquel il s'est maintenu quelques années, 2016 et plus encore 2017 ont été marqués par une érosion de la fréquentation. L'an dernier le Muséo Parc a terminé la saison à 65 000 visiteurs.   

Muséoparc Alésia  - Maxppp
Muséoparc Alésia © Maxppp - © Maxppp

"Les gens vont revenir!"

Marc Frot, vice-président du Conseil départemental de Côte-d'Or et président du Muséo Parc a une explication rationnelle à ce phénomène. Et il a confiance en l'avenir du site. "L'année dernière on a joué de malchance parce que les Gaulois et les Romains ont été moins étudié dans nos collèges et nos écoles donc on a perdu 4 000 écoliers par rapport à 2016!" Des scolaires qui venaient à Alésia dans le cadre de leurs enseignements. Du coup "on a adapté le programme, on a refait le forcing sur les écoles et on a refait la scénographie" explique Marc Frot. "Les gens vont revenir! Je pense qu'on va cartonner en 2018".

Marc Frot

François Sauvadet, président du Conseil départemental, Marc Frot, président du Muséo Parc et Michel Rouger le directeur général lors de la conférence de presse de présentation de la nouvelle saison - Radio France
François Sauvadet, président du Conseil départemental, Marc Frot, président du Muséo Parc et Michel Rouger le directeur général lors de la conférence de presse de présentation de la nouvelle saison © Radio France - Thomas Nougaillon

Fini les reconstitutions de combats entre Romains et Gaulois!

Pour inverser la tendance, Michel Rouger, directeur-général du Muséo Parc Alésia entend dépoussiérer la programmation. Fini par exemple les reconstitutions de combats entre Romains et Gaulois. "Ces reconstitutions de combats qui étaient une grande marque de fabrique et une des grandes nouveautés du Muséo Parc au moment de l'ouverture, aujourd'hui, tout le monde en fait! Il n'y a plus du tout d'originalité". A la place la direction du Muséo Parc va proposer des spectacles théâtralisés et c'est la même compagnie qui va s'en charger. 

Michel Rouger

Le dossier de presse de la nouvelle saison du Muséo Parc  - Radio France
Le dossier de presse de la nouvelle saison du Muséo Parc © Radio France - Thomas Nougaillon

Il faut accepter de se renouveler !

"Ce spectacle s'intitule "legio expedita" ("garde à vous" ndlr.) et on va le retrouver quatre fois par jour durant l'été. Cela raconte la vie des légionnaires Romains". Une façon de renouveler la proposition culturelle faite au public. "On donnera les mêmes informations qu'avec les reconstitutions de combats mais sous une forme plus scénarisée" assure Michel Rouger. Le directeur du Muséo Parc qui conclut: "les visiteurs qui étaient venus plusieurs fois nous voir avaient l'impression de voir toujours la même chose, il faut accepter et entendre qu'il faut se renouveler".

Michel Rouger le directeur général du Muséo Parc Alésia - Radio France
Michel Rouger le directeur général du Muséo Parc Alésia © Radio France - Thomas Nougaillon

Les visiteurs pourront repartir avec les objets qu'ils auront fabriqués

Mathilde Le Piolot-Ville responsable de l'action culturelle du Muséo Parc évoque d'autres actions mises en place pour cette saison 2017-2018. "Nous avons par exemple les "muséo fab" ce sont des lieux où les visiteurs pourront échanger et apprendre les techniques artisanales" de l'époque Gallo-Romaine en rapport avec des médiateurs et des artisans. Vannerie, céramique, les visiteurs pourront repartir avec les objets qu'ils auront fabriqués. L'idée pour le Muséo Parc en reconquête c'est de se recentrer sur le public local. "Le but c'est de dire aux gens qu'ils peuvent venir au mois de mars pour apprendre la vannerie mais ils peuvent aussi venir au mois de mai pour se perfectionner et puis ils peuvent venir au mois d'avril pour apprendre la céramique ou encore au mois de septembre pour se former à la tabletterie". 

Pourquoi le Muséo Parc connaît il un coup de moins bien au niveau de sa fréquentation?

L'expo phare de cette nouvelle saison sera consacrée au coq - Radio France
L'expo phare de cette nouvelle saison sera consacrée au coq © Radio France - Thomas Nougaillon

Retrouver le rythme de croisière 

A ces nouveautés les responsables du Muséo Parc ont décidé de renouveler ce qui marchait bien l'an passé comme les apéritifs sur le toit-terrasse, les dégustations de produits locaux ou encore le cinéma en plein air en juillet-août. Le but est de faire de cet endroit un véritable lieu de vie, un lieu de culture qui compte en Côte-d'Or. L'ambition affichée par les responsables du Muséo Parc Alésia est de retrouver un rythme de croisière de 70-80 000 visiteurs par an. Le Conseil départemental et le directeur du site se donnent 2-3 ans pour atteindre cet objectif.  

Plusieurs nouveautés pour faire revenir les visiteurs

Les 3 grandes nouveautés 2018

•L'Expo Coq ! «  2018 est l'année du coq, image emblématique des Gaulois et de la France. L'idée de l'exposition est de faire la lumière sur la symbolique de cet animal, emblème non officiel de la France, intimement lié aux Gaulois mais aussi souvent confondu avec la race du coq gaulois doré. COCORICCO ! Et pour les naturalistes, cette exposition est conduite en partenariat avec le Musée Buffon à Montbard.   

•Les Estivales Du 7 juillet au 2 septembre, les Estivales du MuséoParc Alésia invitent le public à découvrir Alésia ensemble pendant les vacances d'été. De nouvelles activités ludiques et conviviales sont proposées tous les jours : ateliers, spectacle LEGIO EXPEDITA, concerts, pique-niques et murder party.  

•Le MuséoFab Concept unique dans les sites archéologiques, le MuséoFab a pour ambition d'initier et de former aux techniques artisanales antiques. Chaque visiteur pourra s'essayer à créer, pour quelques instants ou pour la journée, un objet « made in Alésia ».   

A retenir dans l'année, les coups de cœur par mois : 

•Février : MuséoFab (vannerie) 

•Mars : Journée des grands-parents 

•Avril : Visites théâtralisées 

•Mai : Exposition « Coq ! » 

•Juin : Journée de l'archéologie, zoom sur l'achéozoologie 

•Juillet et août : Expo'apéro, concert ciné'rock, Murder Party et le spectacle Legio Expedita  

•Septembre : Journées Européennes du Patrimoine : des journées Rock n'roll avec le concert des Agamemnonz 

•Octobre : MuséoFab en famille pour apprendre à faire un vrai déguisement de Gaulois 

•Novembre : Repas romain