Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : ECOUTEZ - Le Noël de nos héros

Le Noël de nos héros : Délia, professeure des écoles en maternelle à Chalons-en-Champagne

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Devoir faire classe à 21 tout petits de maternelle à distance et sans aucune préparation demande une faculté d'adaptation certaine, un bon sens de l'organisation et aussi une bonne dose d'imagination. Ce qu'a su réunir Délia Gobert pour accompagner sa classe.

Délia Gobert professeure des écoles à la maternelle Victor Hugo à Chalons-en-Champagne
Délia Gobert professeure des écoles à la maternelle Victor Hugo à Chalons-en-Champagne © Radio France - Nicolas Schmitt

Comme pour beaucoup de gens, l'annonce du confinement a été un choc pour Délia Gobert. L'annonce le jeudi soir de la fermeture des écoles le lundi suivant en a été un autre. Comment faire classe à des enfants avec qui d'habitude tout passe par les manipulations, les explications etc, sans le avoir devant moi ?  Le weekend a donc été stressant et dédié à la recherche de solutions pour parvenir à enseigner à distance.

La chance que j'ai, c'est que je touche assez au numérique

Délia a donc trouvé de nouveaux outils et développé de nouvelles compétences numériques qu'elle pense pouvoir réutiliser autrement dans sa classe : Un compte twitter, des padlets, des petits films... Au fil des mois, les enfants ont pris leurs marques et ont pu continuer à apprendre de nouvelles choses. 

Les parents aussi ont fini par prendre leurs marques et ont pu constater, comme beaucoup d'autres à travers la France, qu'institutrice en maternelle ne se réduisait pas à être prof de gommettes, et que plus largement, enseigner c'était un métier. Comme beaucoup de parents je pense, ils m'ont dit : "c'est pas si facile que ça en fait d'être maîtresse"

Délia Gobert, une maîtresse heureuse d'avoir pu retrouver ses élèves
Délia Gobert, une maîtresse heureuse d'avoir pu retrouver ses élèves © Radio France - Nicolas Schmitt

Ce qui m'a le plus manqué ? : voir mes élèves... mais en vrai ! pouvoir rire ensemble, avoir du vécu commun 

Le Noël de nos héros. Délia, 1ère partie

Je suis contente, et fière. Je n'ai perdu aucun élève. Les 21, je les ai tous eus, tout le temps

Le Noël de nos héros. Délia, 2nde partie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess