Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : ECOUTEZ - Le Noël de nos héros

Le Noël de nos héros ; Marielle, orthophoniste à l'hôpital Sébastopol de Reims

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Guérir de la CoVid est une chose, recouvrer toutes ses capacités après en est une autre. Marielle Leflon accompagne les malades lors de la période de rééducation nécessaire à un séjour prolongé en réanimation. Des gestes techniques mais aussi des attentions réconfortantes

Marielle Leflon, orthophoniste au plateau technique de rééducation de l'hôpital Sébastopol de Reims
Marielle Leflon, orthophoniste au plateau technique de rééducation de l'hôpital Sébastopol de Reims © Radio France - Nicolas Schmitt

Les patients gravement atteints ont souvent dus être intubés et placés sous respirateur artificiel. Les durées longues de coma ont entraîné des troubles spécifiques pour lesquels une rééducation post-CoVid-19 est absolument nécessaire. Une intubation prolongée en service de réanimation a pour conséquence de rendre l'usage de la voix difficile et d'affecter la capacité du patient à déglutir.

Marielle Leflon accompagne et aide les patients à récupérer les moyens de communiquer et de s’alimenter normalement. C'est tout le plateau technique de rééducation qui s'est organisé pour faire face aux séquelles qu'engendrent la CoVid. Ergothérapeutes, kinésithérapeutes, neuropsychologues, sophrologue...

Parallèlement, tous ces soignants ont créé un groupe "bien-être" au sein de l'unité CoVid de Sébastopol, pour faire face à la détresse des patients. Les patients hospitalisés étaient en double peine : impossibilité de sortir mais aussi d'être avec un proche. Enfermés dans des chambres de 12 m². C'était vraiment pour eux une période très difficile.

Marielle Leflon, orthophoniste à l'hôpital Sébastopol, dans son bureau du plateau technique de rééducation.
Marielle Leflon, orthophoniste à l'hôpital Sébastopol, dans son bureau du plateau technique de rééducation. © Radio France - Nicolas Schmitt

On organisait des petits jeux pour essayer de faire passer le temps et leur donner l'impression que la vie continuait, qu'elle avait un rythme malgré tout parce que pour eux , chaque jour était identique au précédent.

Le Noël de nos héros. Marielle Leflon, 1ère partie

Ma plus grande émotion ? : le moment où ils ont fermé les écoles. Prendre conscience que c'était une réalité qu'on allait vivre. Un moment difficile malgré les cris de joie des enfants.

Le Noël de nos héros. Marielle Leflon, 1ère partie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess