Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le nombre de naissances en France en janvier a chuté de 13% par rapport à janvier 2020

-
Par , France Bleu
France

La pandémie mondiale responsable de la baisse des naissances en France ? C'est ce que pense l'Insee qui fait état d'un ralentissement du nombre de naissances en janvier : -13% par rapport à janvier 2020. Des chiffres inédits depuis 1975.

La baisse des naissances pourrait être liée à la pandémie de Covid-19.
La baisse des naissances pourrait être liée à la pandémie de Covid-19. © Maxppp - PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP

Le nombre de naissances enregistrées en France en janvier a chuté de 13% par rapport à janvier 2020, annonce ce jeudi l'Insee. Il s'agit d'une baisse inédite depuis 1975 qui "pourrait être liée" à la pandémie de Covid-19.

Les 53.900 bébés nés en janvier 2021 ont été conçus au début du premier confinement, instauré à la mi-mars 2020. Or, "le contexte de crise sanitaire et de forte incertitude a pu décourager les couples de procréer" ou "les inciter à reporter de plusieurs mois leurs projets de parentalité", observe l'Institut d'études statistiques.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La natalité est en baisse constante depuis six ans, mais la chute observée en janvier est "sans commune mesure avec les baisses qui ont pu être observées dans le passé", souligne l'Insee qui ajoute : "Il faut remonter à 1975 et à la fin du baby-boom pour observer un phénomène d'une telle ampleur."

Cette baisse n'est pas nouvelle. En décembre 2020 déjà, l'Insee notait un ralentissement des naissances en France avec -7% par rapport à décembre 2019. Une baisse notable mais bien inférieure à celle observée désormais. Cette double statistique mensuelle "laisse donc peu de doute sur le rôle important joué par le contexte de la pandémie sur cette évolution."

Phénomène ponctuel ou tendance durable ?

Dans les mois à venir, les statistiques mensuelles des naissances permettront d'évaluer si cette baisse de décembre et janvier relève d'un "phénomène ponctuel en début de pandémie", autrement dit d'un "report des projets de parentalité de quelques mois seulement", ou si au contraire elle marque le "début d'une tendance plus durable" avec des couples qui n'auraient pas reporté mais abandonné leur projet de concevoir un enfant.

Les données de décembre 2020, publiées ce jeudi, permettent également d'affiner - à la baisse - les premières estimations sur la natalité en France en 2020 publié le 19 janvier dernier par l'Insee et qui faisaient déjà état de chiffres très bas. L'Insee estime désormais à seulement 735.000 le nombre de bébés nés en France en 2020 (-2,5% en un an), un nombre qui n'avait jamais été aussi bas depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess