Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Nordiste Décathlon renonce à la commercialisation de son "hijab de sport"

-
Par , , , France Bleu Nord

Le groupe nordiste Décathlon envisageait de commercialiser dans ses magasins français un "hijab" de course à pied, un couvre-tête de sport déjà en vente au Maroc. Une initiative qui suscite la polémique depuis le début de la semaine. Après avoir assumé, le groupe a finalement fait marche arrière.

Le groupe Nordiste veut rendre la course à pied accessible à toutes les femmes.
Le groupe Nordiste veut rendre la course à pied accessible à toutes les femmes. © Maxppp - Sebastien JARRY/MAXPPP

Décathlon est au cœur d'une polémique pour l'un de ses nouveaux produits. Le groupe nordiste, basé à Villeneuve-d'Ascq près de Lille, envisageait de vendre en France, et partout dans le monde, un "hijab de sport" déjà commercialisé depuis peu au Maroc, pour les femmes qui pratiquent la course à pied. Il s'agit d'un couvre tête qui - précision importante - laisse le visage libre et visible. 

Depuis lundi, cette annonce suscite beaucoup de critiques à l'égard du géant de l'accessoire de sport. "J'aurais préféré qu'une marque française ne promeuve pas le voile" a par exemple estimé sur RTL la ministre de la santé Agnès Buzyn, tout en précisant qu'un tel produit "n'était pas interdit par la loi". 

Le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan a lui appelé au boycott de ce "hijab" sur twitter :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Je ne ferai plus confiance à une marque qui rompt avec nos valeurs" a déclaré de son côté la porte-parole de LREM Aurore Bergé.  

"Un engagement sociétal"

Mais Décathlon a, dans un premier temps, défendu fermement son choix. "Nous assumons complètement le choix de rendre le sport accessible pour toutes les femmes dans le monde, a indiqué à l'AFP Xavier Rivoire, responsable de la communication externe de Decathlon United. C'est presque un engagement sociétal, si cela permet à des coureuses de pratiquer la course à pied, nous l'assumons avec sérénité."

Face au flot d'insultes sur les réseaux, le groupe a même du appeler au calme et au respect de ses équipes : 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Au fil de la journée de mardi,  la polémique est devenue plus violente : plus de 500 appels et mails ont été reçus en quelques heures, des vendeurs ont été insultés, menacés, certaines fois physiquement dans les boutiques. Décathlon a donc fini par convoquer une réunion de crise et céder aux critiques "Ce produit ne sera pas jusqu'à nouvel ordre commercialisé en France" a annoncé ce même responsable communication  mettant en avant la protection de ses équipes.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'équipementier sportif Nike commercialise déjà un "hijab pour femme", en noir, gris ou blanc, au prix de 30 euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess