Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Nordiste qui rêvait de Grand Nord avec ses chiens

-
Par , France Bleu Nord
Lambersart, France

Il habite Lambersart mais fait partie des meilleurs conducteurs de chiens de traîneau. A 39 ans, Thibaut Branquart a bouclé, en Norvège, l'une des courses les plus difficiles au monde dans cette discipline.

Thibaut Branquart et ses chiens au bord de la Deûle, à Lambersart
Thibaut Branquart et ses chiens au bord de la Deûle, à Lambersart © Radio France - Stéphane Barbereau

Petit, Thibaut Branquart avait deux rêves : avoir un chien et parcourir le Grand Nord, le froid polaire. Deux rêves qui ne font plus qu'un depuis maintenant 10 ans : ce Lambersatois de 39 ans est devenu musher, c'est à dire conducteur de chien de traîneau. Et en février 2017, il a même réussi l'exploit a devenir l'un des meilleurs en Europe dans cette discipline en se classant 22ème sur les 76 participants à l'une des plus célèbres courses qui se déroule en Norvège, près de Lillehammer : la Femundlopet.

Entraînements en bords de Deûle

Thibaut Branquart a réalisé cette performance, en février dernier, après 3 mois d'entraînement intensif dans le pays, en alternance avec son comparse, Romain Grenier. A eux deux, ils forment la team 66 Nord, dôtée d'un budget de 30 000€. Une équipe à distance (Romain Grenier vit dans le Cantal), très professionnelle dans la préparation de ses courses même si chacun à un métier à côté (Thibaut est réalisateur et Romain ébéniste). Quand il ne fait pas une préparation dans le Grand Nord avec ses chiens, Thibaut Branquart s'entraîne le long de la Deûle. Mais on ne le trouve pas facilement : il cherche les températures les plus fraîches, très tôt le matin, vers 6h ou tard le soir, 22h voire même la nuit :

vous allez me rencontrer avec quatre chiens souvent et une grosse trotinnette qui est très lourde et très robuste. Quand on a des hivers doux comme cet hiver, c'est très compliqué, il faut aller s'entraîner vers 2h du matin

Thibaut Branquart explique comment il entraîne ses chiens à Lille

Pas de traîneau dans la métropole lilloise mais un attelage particulier : "il y a une grosse trotinette avec laquelle on fait de la descente de piste de ski l'été. Je longe le canal et je fais des entraînements sur 60 kilomètres avec les chiens".

Les chiens, de véritables athlètes

Même si leur maître est un grand sportif, qui fait du triathlon, les stars ce sont les chiens. Thibaut en possède six : des huskis d'Alaska. Ce matin-là, il est venu notamment avec Viva et Magnum, 3 ans chacun. Ces chiens sont capables d'avaler 80 kilomètres par jour, dans la neige, à 14 km/h de moyenne par - 20°. Il faut savoir que ces courses en chien de traîneau se font par étape. On dépose des sacs de provisions pour Thibaut et ses chiens mais interdiction de l'aider. Le musher détaille ce que l'on trouve dans ces sacs :

des morceaux de viandes que l'on a pré-découpé comme un homme prendrait une barre de céréales sur une course. On a aussi de quoi signer les chiens : des crèmes de massage, des bandes pour les pattes, des couvertures, de la paille

Les chiens sont nourris pendant la course (presque) comme des marathoniens

Ces huskis sont vraiment traités comme des athlètes. Thibaut Branquart les appelle même des ultramarathoniens tellement ils sont résistants, à l'image de ce qu'ils ont donné dans la course norvégienne.

J'ai fait la course en 45 heures, à raison de 200 kilomètres par jour. Et à l'arrivée, les chiens étaient gais, joyeux, prêts à continuer. Ces chiens-là, j'ai toujours pas atteint leurs limites au bout de 10 ans

Thibaut Branquart lors de la course norvégienne de mushers, la Femundlopet
Thibaut Branquart lors de la course norvégienne de mushers, la Femundlopet © Radio France - Thibaut Branquart

Et il existe un blog sur lequel vous pouvez suivre les aventures de Thibaut et de son comparse Romain.

  • Chiens
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu