Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

Le nouveau maire d'Elne débaptise les rues d'un lotissement : des montagnes plutôt que des femmes célèbres

jeudi 2 octobre 2014 à 10:58 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon

Les rues du nouveau lotissement "les portes d'Illibéris" à Elne ne porteront pas les noms de femmes célèbres qui ont marqué l'histoire mais les noms de montagnes. Ainsi en a décidé la nouvelle municipalité. L'ancien maire ne décolère pas.

Vue aérienne des rues d'Elne
Vue aérienne des rues d'Elne © Capture d'écran Google maps

Il n'y aura finalement pas de rue "Mère Teresa" ni de rue "Lucie Aubrac" dans le nouveau lotissement "Les portes d'Illibéris" qui doit bientôt sortir de terre à Elne.

L'ancienne municipalité avait choisi de baptiser les rues du nom de neuf femmes célèbres pour leur engagement . Mais la nouvelle équipe vient de voter une délibération lundi, en conseil municipal. On change tout. Finalement, ce sera des noms de montagnes , de pics pyrénéens, mieux adaptés pour un écoquartier.

"Ce n'est pas anodin le nom des rues, il faut faire de la pédagogie". L'ancien maire d'Elne

L'ancien maire communiste d'Elne, Nicolas Garcia, ne comprend pas : "Je suis choqué, je ne vois pas pourquoi on va débaptiser la rue "mère Thérésa" pour donner le nom du pic de Costabonne, c'est aberrant ! C'est la volonté de casser tout ce qui a été fait avant. Moi j'ai voulu donner le nom d'une rue à Olympe de Gouges qui est une auteure de la révolution française qui a été guillotinée en 1793 et qui a fait la déclaration des Droits de la Femme et de la Citoyenne.

L'idée c'est que les gens s'interrogent : "tiens, qui était cette femme ?" et d'aller chercher, c'est important ! Ce n'est pas anodin quand on donne des noms de rues, moi je veux bien qu'on appelle les rues, la rue des noisetiers, la rue des oliviers, la rue des poiriers, c'est très joli ! Mais dans toute œuvre, il faut qu'on fasse de la pédagogie, qu'on transmette des valeurs. Et là, on transmettait à la fois les valeurs et l'histoire à toutes les générations et en particuliers aux jeunes générations".

rues débaptisées elne / son nicolas garcia 2

L'association nationale des anciens combattants résistants des Pyrénées-orientales est également sous le choc et a décidé d'écrire au maire d'Elne pour lui demander des explications. Georges Sentis, son président, ne comprends vraiment pas pourquoi ces rues ont été  débaptisées.

"Ce qui permet, dans le paysage urbain, de rappeler un certain nombre de valeurs civiques, doit être fait. Nous sommes aujourd'hui dans ce département et au niveau national dans un combat que nous devons mener fermement contre les idées d'extrême droite qui s'implantent de plus en plus. Donc tout ce qui brouille cette action-là, nous le condamnons fermement".

rue debaptisées /bob enro 2

De son coté, le nouveau maire d'Elne, Yves Barniol n'a pas souhaité répondre à la polémique.