Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le nouveau TER à deux étages en service sur la ligne Bordeaux-Arcachon

-
Par France Bleu Gironde

Le Régio 2N, le nouveau Train Express Régional construit par Bombardier, circule depuis jeudi matin, sur la ligne Bordeaux-Arcachon, la ligne la plus fréquentée de la Région. C'est le premier train à deux étages mis en service en Aquitaine. Les premiers voyageurs apprécient le confort, mais émettent aussi quelques critiques.

Le Régio 2N en gare de Bordeaux St Jean, juste avant son départ pour Arcachon
Le Régio 2N en gare de Bordeaux St Jean, juste avant son départ pour Arcachon © Radio France

Coïncidence de calendrier : alors que la grève des contrôleurs a débuté à la SNCF, le premier Régio 2 N est en service depuis jeudi matin sur la ligne Bordeaux-Arcachon. C'est le premier TER à deux étages en circulation en Aquitaine. Ce train contient 330 places, soit le double des trains actuels. Il a été construit par le canadien Bombardier dans son usine de Valenciennes, et c'est le seul qui pour l'instant a été livré à la Région.

Il transporte désormais les voyageurs sur la ligne la plus fréquentée d'Aquitaine, avec ses 8.000 passagers par jour. Après le Régiolis, autre modèle de TER en servide depuis le mois d'avril sur la ligne Bordeaux-Langon-Agen, le Conseil régional d'Aquitaine continue d'investir dans des trains plus spacieux, plus modernes et plus confortables.

"Ca fait plaisir pour les usagers, on développe de l'offre, il y a quand même 47 allers retour Bordeaux-Arcachon tous les jours. C'est véritablement un saut de génération, dont on attend un plus, surtout sur ce trajet pendulaire très fréquenté." — Patrick Dufau de la Mothe

"Il aurait dû être là depuis 15 mois, on l'apprécie d'autant plus"

 

Le look de ce nouveau train séduit Patrick, un retraité arcachonnais qui prend souvent le TER pour aller à Bordeaux.

"Le design est très travaillé. Les sièges, la forme des sièges, l'éclairage, la climatisation, tout est pensé. Nous pourrons voyager confortablement'. — Jean

Les premiers voyageurs du Régo 2N ont le sourire
Les premiers voyageurs du Régo 2N ont le sourire © Radio France

 

Ces trains sont très souvent bondés, et les usagers espèrent que désormais, avec le double niveau et le doublement du nombre de sièges, ils auront une place assise à chaque voyage. Eric fait tous les jours le trajet Bordeaux-Marcheprime pour son travail.

"Régulièrement, les gens sont les uns sur les autres, debout. Alors, là, peut-être que ça va résoudre le problème. Là, on est bien, tranquille, pour lire le journal et se mettre dans l'ambiance du boulot'. — Eric

Certains voyageurs trouvent les fauteuils trop durs. Des critiques sont aussi émises sur l'emplacement vélo, trop restreint. Il ne peut contenir que six vélos par rame, alors qu'il y a beaucoup de cyclistes sur cette ligne, comme Serge, qui va travailler à Pessac.

"Je suis surpris, parce qu'en arrivant dans l'espace vélo, je n'ai pas de place pour mettre le mien". — Serge

Les voyageurs réguliers de la ligne sont satisfaits de ces nouveautés, mais regrettent qu'en raison des travaux de modernisation de la ligne, un certain nombre de trains ait été supprimés ces derniers mois.

"J'espère que les travaux vont vite se terminer. C'était très ennuyeux de ne pas avoir certains trains dans la journée." — Martine

Jacques Ottaviani, de la FNAUT Aquitaine, la Fédération des usagers des transports, espère que ce nouveau train permettra de ramener certains voyageurs qui avait délaissé ce moyen de déplacement.

"Certains usagers, en désespoir de cause, ont abandonné le train à cause des retards. Le confort, la ponctualité pourraient faire en sorte qu'ils choisissent à nouveau le TER, même si la régularité n'est pas mauvaise sur cette ligne." — Jacques Ottaviani, de la FNAUT Aquitaine

"on espère que que ce matériel sera fiable"

Le nouveau région 2 N est toujours en rôdage. Pour l'instant, il ne circule que le jeudi et vendredi, à raison de trois à cinq allers retours quotidiens entre la gare St Jean et Arcachon.

Ce sont au total plus de 400 millions d'euros qui sont investis par la Région dans l'acquisition de ces nouveaux TER...  Fin de la livraison prévue en 2016, où la moitié du matériel roulant aura alors été renouvelé en Aquitaine.

"Le design est très travaillé, ça va être très confortable"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess