Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché dans les Vosges pour retrouver Mia, une fillette de 8 ans enlevée par trois hommes

Le parc de Clères fermé en profite pour se refaire une beauté

Le parc de Clères (Seine-Maritime) est fermé depuis plusieurs mois à cause de la crise sanitaire. Mais il en profite pour se refaire une beauté, des travaux pour pouvoir mieux accueillir les visiteurs prochainement.

Le parc de Clères fermé, en profite pour se refaire une beauté.
Le parc de Clères fermé, en profite pour se refaire une beauté. © Radio France - Bradley de Souza

Les parcs animaliers comme celui de Clères (Seine-Maritime) sont fermés depuis plusieurs mois à cause de la crise sanitaire. Mais cela ne l'empêche pas de mener à bien ses projets, ses travaux. Et de se refaire une beauté. "Là on arrive sur la zone de chantier du curage, là au niveau du lac", commence Anne Dijon, la directrice du parc.

Des travaux pour mieux accueillir le public

"Durant toute la période de ce chantier, les animaux ont été transférés dans des installations provisoires. Le lac a été curé puisqu'il a été envasé à à peu près 80,85% donc on a retiré _4.500 m3 de boue_, de vase pour donner de la profondeur au lac, l'entretenir et éviter de le curer de nouveau avant une centaine d'années pour préserver cet espace marin", ajoute Anne Dijon. 

Sur des profondeurs de 2m, on pouvait trouver jusqu'à 1m80 de vase. "Pour nous, c'est le chantier du siècle. Les flamands roses vont pouvoir retrouver un peu plus de profondeurs. La profondeur du plan d'eau a considérablement augmenté. On leur a aménagé des plages pour qu'ils puissent y aller tout doucement et pas perdre pied, patte", sourit la directrice du parc.

Les petits wallabys.
Les petits wallabys. © Radio France - Bradley de Souza

Du changement pour les 120 flamands roses, les canards, les gibbons et les petits lémuriens. "On espère avoir désenvasé pour une centaine d'années", insiste la directrice. Un peu plus loin, c'est l'accueil du parc qui va changer. "On a travaillé sur un nouveau projet qu'on appelle le pôle accueil qui va accueillir en rdc un accueil pour les visiteurs et aux étages, il y aura des salles éducatives. On accueille à peu près 6.000 scolaires sur le site", décrit Anne Dijon.

Le projet sera finalisé cet automne. L'entrée du parc sera plus proche du centre-ville de Clères.

"Les animaux vont très bien"

De leur côté, les animaux vivent bien les chantiers du moment, affirme Julie Levrier, directrice adjointe du parc et responsable des animaux. "On a une grande partie des animaux qui vivent en liberté dans le parc donc on a dû poser des clôtures provisoires pour les éloigner du chantier de curage par exemple", explique-t-elle.

"Ils se sont très bien adaptés au chantier, les soigneurs s'en sont super bien équipés pour éventuellement pallier à un stress mais tout va très bien (...) les animaux au parc de Clères sont quand même assez habitués au fait qu'il y ait à la fois des périodes avec du monde et des périodes où il y a moins de monde", conclut Julie Levrier.

Mais une triste nouvelle vient de tomber : Asa, le panda roux va partir "d'ici quelques semaines, mois", au parc zoologique de Mulhouse "pour qu'elle puisse se reproduire avec un mâle de son espèce".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess