Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le parc national des Cévennes se prépare à l’arrivée des touristes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Comme l’an passé, le territoire du parc national des Cévennes devrait connaître un été intense. Afin de répondre à l’affluence annoncée, le PNC s’organise pour accueillir au mieux les visiteurs.

Les agents ont été formés à la thématique des chiens de troupeaux afin de pouvoir expliquer aux visiteurs le rôle des patous et les bons comportements à adopter face à ces chiens qui peuvent parfois effrayé les touristes.
Les agents ont été formés à la thématique des chiens de troupeaux afin de pouvoir expliquer aux visiteurs le rôle des patous et les bons comportements à adopter face à ces chiens qui peuvent parfois effrayé les touristes. © Radio France - said makhloufi

Cet été, la sensibilisation des visiteurs sera renforcée grâce à six agents saisonniers recrutés pour l’accueil sur le terrain. Positionnés sur les sites les plus fréquentés des massifs du mont Lozère, de l’Aigoual et du causse Méjean. Ils auront pour mission d’informer les touristes sur la réglementation en cœur de parc. 

Anne Legile est la directrice du parc national des Cévennes : "Dans un territoire comme le nôtre, c'est beaucoup plus difficile de savoir que l'on est dans une zone protégée qui a une réglementation spécifique. Par exemple, le risque d'incendie. On a eu des étés très très secs, des années passées avec des gens pour qui ça peut être agréable, dans un territoire comme celui-ci, de faire un feu à la belle étoile, etc. Et on ne se rend pas compte du danger. Donc là, c'est important de communiquer. 

Autre danger, toujours par rapport aux troupeaux, les gens ne comprennent pas pourquoi on leur demande en cœur de parc national de tenir les chiens en laisse, tout simplement parce qu'un chien qui n'est pas tenu en laisse va perturber les troupeaux. Il va perturber la faune sauvage. Et ça, c'est important qu'on l'explique aux gens parce qu'ils ne comprennent pas. Ils disent non, mais mon chien, il reste avec moi, etc. Oui, mais à un moment, il peut partir et il va perturber la faune où les brebis. C'est important de communiquer là-dessus." 

Anne Legile est la directrice du Parc National des Cévennes

Ces s agents auront également pour mission d’assurer le lien avec les éleveurs et les bergers afin de favoriser la cohabitation entre les activités pastorales et touristiques dans le parc national. Les agents ont été formés à la thématique des chiens de troupeaux afin de pouvoir expliquer aux visiteurs le rôle des patous et les bons comportements à adopter face à ces chiens qui peuvent parfois effrayé les touristes.

Dominique est éleveur de brebis à Ispagnac. Il possède quatre chiens patou qui protègent son troupeau. Ses bêtes pâturent près du chemin de randonnée. C’est lui qui a assuré la formation auprès des agents du PNC. Il nous explique l’objectif de cette formation : "Elle a pour but d'expliquer le comportement que doivent avoir les promeneurs auprès des troupeaux en présence de chiens de protection. Il y a une attitude à avoir. Il ne faut pas avoir d'attitude provocante. Il faut rester très calme. Les chiens ne sont pas méchants, contrairement à ce qu'on peut prétendre. Ce sont des chiens très très gentils. À la base, les nôtres ont été énormément sociabilisés. Ils ont l'habitude du contact humain et donc aux visiteurs, entre guillemets, de se comporter correctement avec le chien. Surtout ne pas avoir d'attitude d'attaque, de défense, de lever de bâton, par exemple, ne pas hurler, rester très calme. Il y a des gens qui partent en courant, c'est la chose à absolument ne pas faire. Les VTT, ils essaient de pédaler le plus vite possible, ce qu'il ne faut pas faire. Il faut s'arrêter et attendre que les chiens viennent à vous, les caresser, ils vont chercher, la caresse."

Dominique est éleveur de brebis à Ispagnac

Choix de la station

À venir dansDanssecondess