Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le parcours du combattant d'un couple dijonnais pour scolariser leur fille handicapée

mardi 10 juillet 2018 à 15:23 Par Philippe Renaud et Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

Charline a cinq ans et souffre de dysphasie, elle ne parle pas. A la rentrée prochaine elle va entrer en école primaire, mais avec son handicap, suivre une scolarité "normale" est quasi impossible. Ses parents ont donc voulus l'inscrire dans un établissement spécialisé, le parcours du combattant.

Charline va pouvoir être scolarisée dans un établissement spécialisé
Charline va pouvoir être scolarisée dans un établissement spécialisé © Radio France - Thomas Nougaillon

Dijon, France

La mobilisation a payé mais que ce fût compliqué. Les parents de Charline, une petite Dijonnaise de 5 ans, remuent ciel et terre depuis fin juin pour scolariser leur fille dans un établissement adapté à son handicap. Une pétition en ligne a même été transmise au ministre de l'Éducation nationale et au Premier ministre. Le texte a recueilli plus de 17 000 signatures en quelques jours. 

Le papa de Charline montre la pétition en ligne - Radio France
Le papa de Charline montre la pétition en ligne © Radio France - Thomas Nougaillon

A 5 ans, Charline ne parle pas

Cette petite souffre de dysphasie, un important trouble du langage qui l'empêche de parler. Magalie et Damien ses parents voulaient obtenir une place dans un établissement spécialisé à la Fontaine-d'Ouche qui lui avait été refusée dans un premier temps. Finalement la situation s'est débloquée ce mardi. A la mi-journée un coup de fil de la mairie de Dijon informait la famille qu'une place en CP dans cette école attend Charline à la prochaine rentrée et la dérogation est acceptée.

"On avait fait un dossier auprès de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées, ndlr) au printemps, et on a eu la réponse comme quoi elle devait intégrer un CP classique parce qu'il n'avait pas de place" — Magali, mère de Charline

Ecoutez le reportage de Thomas Nougaillon

Charline et sa famille - Radio France
Charline et sa famille © Radio France - Thomas Nougaillon