Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le Parlement adopte définitivement les mesures contre le gaspillage alimentaire

-
Par , France Bleu

Le Parlement a définitivement adopté, ce mercredi, une série de mesures contre le gaspillage alimentaire. Elles reprennent notamment des disposions destinées à empêcher les grandes surfaces de jeter de la nourriture et de la rendre impropre à la consommation.

Les ménages sont responsables à 70% du gaspillage alimentaire
Les ménages sont responsables à 70% du gaspillage alimentaire © Maxppp

Après l'Assemblée nationale, c'est le Sénat qui a voté, à l'unanimité, une proposition de loi contre le gaspillage alimentaire. Les grandes surfaces seront notamment sanctionnés si elles détruisent des denrées alimentaires encore consommables

La proposition de loi rend obligatoire le recours à une convention pour les dons réalisés entre un distributeur de denrées alimentaires et une association caritative. Elle prévoit aussi une sanction pour éviter la destruction volontaire de denrées alimentaires encore consommables par les commerces de détail. Enfin, les produits sous marque de distributeur, retournés au fournisseur car défectueux, seront désormais autorisés au don, au lieu d'être détruits comme c’était le cas jusqu'à maintenant. 

Enfin, elle intègre la lutte contre le gaspillage alimentaire au parcours scolaire, ainsi que dans le champ de la responsabilité des entreprises.

Le gaspillage représente chaque année en France "56 repas par foyer"

En décembre dernier, le co-signataire du texte Jean-Pierre Decool (Les Républicains) rappelait les enjeux d'une telle mesure. "Jeter une baguette de pain, c'est laisser se vider une baignoire entière, jeter un kilo de viande de boeuf c'est 15.000 litres d'eau gaspillés", lançait-il, précisant que le gaspillage représente chaque année en France : "56 repas par foyer, des chiffres à nous donner le tournis".

La grande distribution n'est responsable directement que de 5 à 10% du gaspillage alimentaire, contre 15% pour la restauration et 70% pour les ménages. En août, après de longues discussions, la grande distribution s'est accordée avec la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, sur une série "d'engagements volontaires" pour renforcer les actions de lutte "anti-gaspi".

La France en avance

Une pétition pour dire "stop au gâchis alimentaire", initiée par Arash Derambarsh, le conseiller municipal Les Républicains de Courbevoie (Hauts-de-Seine) avait recueilli en France plusieurs centaines de milliers de signatures.

Soulignant que "cette loi va permettre à 10 millions de Français de pouvoir manger à leur faim" et que la France est le premier pays au monde à légiférer à ce point sur le gaspillage alimentaire, M. Derambarsh a demandé le soutien de François Hollande pour convaincre le président de la commission européenne, Jean-Claude Juncker, d'en faire de même au sein de l'Union européenne. 

Aucun(e)