Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Parti Communiste Français manifeste devant Lactalis à Laval

-
Par , France Bleu Mayenne

Une cinquantaine de militants et d'élus du parti communiste français se sont rassemblés mardi 26 février devant le siège de Lactalis à Laval pour dénoncer "l'optimisation fiscale" du groupe laitier. La tête de listes aux élections européennes, Ian Brossat était présent.

Militants et élus du parti communiste se sont rassemblés devant le siège du groupe Lactalis à Laval.
Militants et élus du parti communiste se sont rassemblés devant le siège du groupe Lactalis à Laval. © Radio France - Valentine Letesse

Comme Google et Amazon, Lactalis abuse de l'optimisation fiscale : voici le message d'une cinquantaine de militants du parti communiste français, venus manifester devant le siège du groupe à Laval mardi. 

Une action pour dénoncer "la multinationale championne de la fraude fiscale" écrit l'adjoint à la mairie de Paris, Ian Brossat, sur Twitter. Avant Lactalis, le parti politique a organisé deux actions du même genre devant les sièges de Google et de Amazon

"La réalité, c'est que l'optimisation fiscale n'est pas le monopole des GAFA. Il y a d'autres grosses multinationales dont Lactalis qui se sont soupçonnées d'avoir les mêmes pratiques" explique la tête de liste du PCF aux élections européennes. 

"Nous ne sommes plus vos vaches à lait"

"La politique du gouvernement qui consiste à mettre en place une taxe sur les GAFA uniquement ne répond donc pas aux problèmes." D'après Ian Brossat, il y a 100 milliards d'euros d'évasions fiscales en France chaque année, "c'est parce qu'on dépasse très largement le cadre des GAFA". 

Ian Brossat, devant Lactalis mardi 26 février 2019.
Ian Brossat, devant Lactalis mardi 26 février 2019. © Radio France - Valentine Letesse

Pour l'homme de gauche, il faut donc une nouvelle politique fiscale à l'échelle de l'Union Européenne, il en fait un enjeu des prochaines élections. Ian Brossat et une délégation d'élus communistes ont été reçus par Lactalis. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess