Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le passage à l'heure d'hiver ce week-end sera-t-il le dernier ?

-
Par , France Bleu

Le passage à l'heure d'hiver se fera dans la nuit de samedi 24 à dimanche 25 octobre 2020. A trois heures, il sera deux heures. Il faudra reculer d’une heure. Ce changement impopulaire aurait dû être normalement supprimé en 2021, mais le débat est loin d’être terminé.

Dans la nuit de samedi 24 à dimanche 25 octobre 2020, nous passons à l'heure d'hiver. À trois heures du matin, il faudra reculer sa montre d'une heure, et il sera à nouveau deux heures.
Dans la nuit de samedi 24 à dimanche 25 octobre 2020, nous passons à l'heure d'hiver. À trois heures du matin, il faudra reculer sa montre d'une heure, et il sera à nouveau deux heures. © Radio France - Isabelle Baudriller

En vigueur depuis 1976 en France, le changement d’heure ce week-end ne sera pas le dernier. Sa suppression évoquée depuis des années, n'a toujours pas été tranchée définitivement au niveau européen. 

84% des européens contre le changement d’heure

Le 12 septembre 2018, la Commission européenne a présenté une proposition visant à mettre un terme au changement d’heure.  Elle fait suite à une consultation en février 2018 au cours de laquelle  4,6 millions d'européens se sont exprimés à 84% en faveur de sa suppression. Le parlement européen a voté en mars 2019 la suppression à l’horizon 2021, mais la mesure doit également être adoptée par le Conseil qui hésite encore.

Faut-il rester à l’heure d’été ou l’heure d’hiver ?

Majoritairement les citoyens européens préfèrent conserver l’heure d’été. C’est aussi le cas de 59% des Français selon la consultation citoyenne de l’Assemblée Nationale en mars 2019. Mais le Conseil des ministres européen reste divisé. Certains pays préfèrent l’heure d’hiver. Ce serait ingérable pour les transports au sein de l’Union après avoir été habitué à des horaires harmonisés pendant plus de 50 ans.

Le lobby des opposants

De nombreux pays européens comme la Finlande l’Allemagne ou l’Espagne font pourtant pression depuis de nombreuses années pour obtenir l’arrêt du changement d’heure. Ils le jugent mauvais pour la santé et dangereux sur la route. Bébés, animaux, automobilistes ont du mal à s’adapter. Cela provoque une augmentation de la mortalité des piétons. De plus les économies d’énergie escomptées grâce à la réduction de l’éclairage l’été sont limitées. Elles sont évaluées à 0,07% de la consommation totale d'électricité en France en 2016. Bien moins qu’au lancement du dispositif après les chocs pétroliers des années 70. Les ampoules à basse consommation ayant permis de faire autant d’économie que le changement d’heure.

La question ne devrait pas être débattue avant 2022

En raison de la crise sanitaire qui frappe toute l’Europe, la question du changement d’heure n’est  plus une priorité. Discuté sans succès par les ministres des Transports en juin 2018 et en décembre 2019, le sujet n’a plus été abordé depuis. Il n’est pas programmé d’ici la fin de l'année 2020. Au vu du retard pris par les institutions européennes sur les propositions à débattre suite à la crise sanitaire, il ne devrait pas revenir sur la table avant 2022. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess