Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le patron du J'Go à Toulouse est mort à 53 ans

-
Par , France Bleu Occitanie

C'était l'une des figures de la gastronomie toulousaine depuis les années 90, Denis Méliet est mort ce lundi à 53 ans. Le propriétaire du J'Go est mort soudainement d'un infarctus.

Denis Méliet, figure de la restauration toulousaine, est décédé
Denis Méliet, figure de la restauration toulousaine, est décédé - J'GO - DR

C'est par une simple citation sur la page Facebook et sur le compte Twitter de l'établissement, que le J'Go annonce la mort de Denis Mélie, figure de la restauration toulousaine installé place Victor Hugo, dans la ville rose.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Denis Méliet n'avait que 53 ans. Celui qui avait créé le restaurant toulousain "Le J'Go" en 1995, a fait un arrêt cardiaque ce lundi. Une perte pour beaucoup dans la ville rose, puisque son établissement était très prisé des personnalités locales. Un restaurant réputé pour sa "bonne bouffe" et sa proximité avec les producteurs du coin. "La méthode J’Go repose sur l’achat de carcasses entières (bœuf, mouton, agneau, porc) et de légumes frais locaux", indique l'établissement sur son site internet. 

L'établissement s'est également délocalisé dans la région parisienne, rue Drouot en 2002, et pourvu d’un second en 2007, attenant au marché de Saint-Germain-des-Prés. Et le restaurateur avait encore plein de projets : "Des idées, il en avait beaucoup dans sa tête", se souvient l'une des salariées, très affectée par cette disparition. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour le moment, la famille cherche une façon de lui rendre hommage. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess