Société

Le père Riffard ne devra plus accueillir de demandeurs d'asile la nuit dans l'église de Montreynaud

Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire dimanche 9 octobre 2016 à 21:18

Le père Riffard accueille les demandeurs d'asile depuis une dizaine d'années.
Le père Riffard accueille les demandeurs d'asile depuis une dizaine d'années. © Radio France - Mathilde Montagnon

La préfecture de la Loire et le procureur ont signifié à l'évêché que l'asile de nuit du père Riffard ne devait plus se tenir à partir de mardi soir. L'annonce a été faite aux fidèles de la messe dominicale. Des demandeurs d'asile dormaient dans l'église Sainte-Claire de Montreynaud, depuis 2006.

À partir de mardi, aucun demandeur d'asile ne pourra dormir dans l'église Sainte-Claire de Montreynaud dans laquelle le Père Riffard accueille environ 80 personnes chaque soir. Il a fait cette annonce à la messe dominicale. Une nouvelle opposition entre le père Riffard et la justice commence donc et pour l'instant aucun courrier n'a été reçu pour clarifier les choses. Le procureur et la préfecture ont prévenu oralement les responsables de l'évêché.

Plus d’accueil de nuit

La nouvelle règle serait donc la suivante : les demandeurs d'asile peuvent rester toute la journée à l'église s'ils le souhaitent, mais il ne faudra plus qu'ils dorment sur place, sinon, les locaux seront fermés. En tout cas, le père Riffard anticipe les choses, il explique que pour l'instant, des solutions ont été trouvées pour environ 50 personnes. Certains seront relogés dans des appartements et d'autres ont trouvé des places d'accueil à l'asile de nuit. Mais à l'heure qu'il est, il reste bien entre 20 et 30 personnes qui ne savent pas où dormir mardi soir.

Des années de procédure judiciaire

Entre le père Riffard et les autorités judiciaires, cela ne date pas d'hier. En 2015, la cour d'appel de Lyon s'est déclarée incompétente sur l'affaire après la publication d'un arrêté municipal réclamant la fermeture des locaux.

Lire aussi :

Partager sur :