Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le père Vignon prend la défense de Marthe Robin

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Dans un livre publié ce mercredi aux éditions Artège, "Marthe Robin en vérité" le père Pierre Vignon prend la défense de Marthe Robin, cette mystique catholique de Chteauneuf-de-Galaure (Drôme). Il dénonce les accusations portées par un autre religieux Conrad de Meester.

Le père Pierre Vignon
Le père Pierre Vignon © Maxppp - Fabrice Hébrard

C'est un livre de réhabilitation. Le père Pierre Vignon, prêtre du diocèse de Valence, le dit clairement : "si Conrad de Meester n'avait pas écrit son livre, je n'aurais pas écrit le mien.

Marthe Robin : une fraude mystique ? 

"Une fraude mystique", c'est le titre du livre de Conrad de Meester. Dans le cadre du procès en béatification, l'Eglise a demandé à ce théologien belge et carme, spécialiste des femmes mystiques ce qu'il pensait de la vie de Marthe Robin. Et Conrad de Meester se montre très critique comme l'indique le titre de son livre. Pour lui, Marthe Robin n'était pas paralysée, elle n'était pas aveugle et c'est elle-même qui a écrit ses ouvrages alors que jusqu'à maintenant tout le monde pensait que différentes personnes avaient pris en note ce que disait Marthe comme le montre des écritures très différentes. Conrad de Meester va plus loin en écrivant que Marthe Robin a plagié les grands mystiques dans ses écrits.       

"Ce livre m'a scandalisé." - Marie-Hélène Gautier, petite-nièce de Marthe Robin

Le père Vignon, a voulu rétablir la vérité, lui qui a connu Marthe Robin. Et il donne aussi la parole à la famille. Marie-Hélène Gautier explique que sa grande tante était bien aveugle, en tout cas elle ne voyait que des ombres et était totalement paralysée. 

"Quand vous passez cinquante dans votre lit sans bouger, c'est que vous êtes paralysé." - Marie-Hélène Gautier, petite-nièce de Marthe Robin

Marie-Hélène Gautier se rappelle bien de cette grande tante qui avait des croûtes de sang sur le front. Marthe Robin est connue pour avoir reproduit tous les vendredis les stigmates de la passion du Christ.  Quant au fait qu'elle ne se nourrissait que d'une hostie par semaine, le père Conrad de Meester le met sérieusement en doute. Là encore Marie-Hélène Gautier rappelle que sa grande tante ne pouvait pas déglutir 

Le père Vignon rappelle que ce ne sont pas ces signes qui feront de Marthe Robin une bienheureuse ou pas. Mais plutôt le bien qu'elle a fait autour d'elle et son enseignement puisque de nombreuses personnes venaient la visiter dans sa maison de Châteauneuf-de-Galaure. 

Le mystère reste entier. Deux médecins ont conclu en 1942 à une encéphalite. Ils ont reconnu la réalité des stigmates sanglants. Marthe Robin est tombée malade à 16 ans en 1918, progressivement paralysée des membres inférieurs. Dès 1930, elle ne se nourrit plus que d'une hostie par semaine. Elle développe une vie spirituelle très importante et décide d'offrir ses souffrances à Dieu.  Aucune autopsie n'a été pratiquée à sa mort en février 1981. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess