Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le permis à dix-sept ans fait débat dans l'Yonne

mardi 12 février 2019 à 19:25 Par Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

Passer le permis de conduire dès dix-sept ans, c'est une proposition d'une député LREM remise ce mardi au premier ministre. L'idée serait d'autoriser des mineurs à prendre le volant, après avoir effectué deux ans de conduite accompagnée. Une manière de renforcer ce mode d'apprentissage.

Actuellement seuls quatre pays européens délivrent le permis de conduire à partir de 17 ans
Actuellement seuls quatre pays européens délivrent le permis de conduire à partir de 17 ans © Maxppp - Maxppp

Yonne, France

Passer le permis de conduire dès dix-sept ans, l'objectif serait de faciliter l'accès au permis de conduire, essentiel dans un département rural comme l'Yonne. Mais conduire seul à dix-sept ans pose question, surtout en terme de sécurité, car les 18-24 ans sont ceux qui ont le plus d'accidents mortels A seize ans, Damien est lycéen à Sens, pour lui, le permis à dix-sept ans, ce n'est pas une bonne idée : "si on doit rouler et qu'on est toujours, je trouve que ce n'est pas vraiment bien. On pourra sortir et quand on est mineur, on a souvent envie de faire des bêtises. On sortira plus si on a une voiture."

Des accidents mortels en plus grand nombre entre 20 ans et 24 ans

Cependant, ce ne sont pas les plus jeunes conducteurs qui prennent le plus de risques. Les accidents mortels les plus nombreux, ont lieu entre vingt et vingt-quatre ans. Il n'empêche, il faut une certaine maturité pour conduire correctement estime Claude Péchenot, délégué départemental de Prévention routière 89 : "une perte de contrôle est vite arrivée, il y a des réflexes à avoir. Analyser l'environnement, analyser la route. J'ai peur qu'abaisser l'âge à dix-sept ans, cette notion de tracé, d'environnement ne soit pas bien perçue. C'est mon inquiétude."

Quelle responsabilité juridique pour des conducteurs mineurs ? 

Des conducteurs mineurs qui auraient quelle responsabilité en cas d'accident ?  Voici la réponse de Thierry Fleurier, avocat spécialiste des infractions routières à Sens ; "si le mineur a la qualité de conducteur, évidemment les règles du code de la route lui sont imposées et les sanctions encourues sont les mêmes. Mais les juridictions qui auront à les appliquer ne sont pas les mêmes." Avec des sanctions souvent atténuées, entre un mineur et un majeur, pour un même délit.

Développer les simulateurs de conduite

Parmi les 23 propositions, on retrouve la possibilité de passer le permis durant le service national universel, le développement de l'apprentissage sur simulateur de conduite ou encore la possibilité de comparer les tarifs et les taux de réussite des auto-écoles. Actuellement seuls quatre pays européens autorisent le permis à partir de 17 ans.