Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le permis de conduire financé, en échange d'heures de bénévolat pour des jeunes dunkerquois

vendredi 14 septembre 2018 à 2:05 Par Matthieu Darriet, France Bleu Nord et France Bleu

Des heures de bénévolat dans des associations locales en échange de financement pour le permis de conduire ou le brevet d’animateur. C’est le marché mis entre les mains des jeunes de Dunkerque qui n’ont pas trop de moyens.

A Dunkerque, la ville propose aux jeunes, qui veulent passer leur permis, de le financer par des heures de bénévolat dans des associations.
A Dunkerque, la ville propose aux jeunes, qui veulent passer leur permis, de le financer par des heures de bénévolat dans des associations. © Radio France - Stéphanie Peronon

Saint-Pol-sur-Mer, Dunkerque, France

Une cinquantaine de jeunes dunkerquois de 18 à 25 ans bénéficient de ce dispositif, chaque année, dont une vingtaine à Saint-Pol-sur-mer, comme Joy Duhamel. La jeune femme a obtenu son code du premier coup, et désormais elle prend des leçons de conduite. Des cours financés en partie par une cinquantaine d’heures de bénévolat dans une association de services aux personnes : "J'étais à l’accueil et puis j'aidais à la laverie et au portage des courses. J'ai bien aimé, et ils m'ont même proposé un Service civique dans la foulée." 

J'ai fait pas mal de rencontres et ça m'a aidé aussi à prendre confiance en moi. J'étais timide et maintenant ça va beaucoup mieux.

Les associations saluent également ce dispositif, comme en témoigne Christophe Kerckhove, de Villenvie, qui a accueilli six jeunes ces dernières années et qui propose des activités aux habitants :  

ça nous permet d'avoir un œil extérieur et neuf sur nos pratiques. Et donc ça vient enrichir une équipe qui est déjà en place depuis plusieurs années.

"C'est une expérience enrichissante pour nous et pour les jeunes, poursuit Christophe Kerckhove, car il peut ainsi découvrir le métier d'animateur. Et ça nous est arrivé de reprendre des jeunes qui sont passés par ce dispositif, soit en CDD soit en contrat d'insertion." 

Aujourd’hui les élus envisagent d’élargir le dispositif, en le proposant à des jeunes qui auraient besoin d’un coup de pouce pour financer leur diplôme de maître-nageur. Une aide qui est conditionnée aux ressources du demandeur.