Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

Le phare de Cordouan est le candidat français au patrimoine mondial de l'Unesco

jeudi 31 janvier 2019 à 15:37 Par Laurine Benjebria, France Bleu Gironde, France Bleu et France Bleu La Rochelle

C'est officiel, le phare de Cordouan, l'un des plus vieux phares encore en activité en France, a été retenu comme seul candidat français au patrimoine mondial de l'Unesco. La procédure n'est pas terminée, le dossier de candidature doit être examiné par les experts internationaux.

Le phare de Cordouan
Le phare de Cordouan © Radio France

Le Verdon-sur-Mer, France

Un nouveau monument de Gironde pourrait bien faire son entrée sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l'Unesco. C'est officiel depuis ce jeudi, le phare de Cordouan, le plus vieux phare encore en activité en France, a reçu l'aval d'Emmanuel Macron. Situé à l'embouchure de l'estuaire de la Gironde, construit il y a plus de 400 ans, le Phare des Rois offre un panorama exceptionnel sur la Gironde et la Charente-Maritime.

Jusqu'à un an 1/2 avant d'avoir la décision

La France n'a le droit de présenter qu'un dossier par an et c'est la Nouvelle-Aquitaine qui remporte ce match lobbying. Depuis 2002, le phare de Cordouan figure sur la liste indicative des monuments susceptibles d'être inscrits par l'Unesco sur la liste du patrimoine mondial. Il vient donc d'être reconnu sur le plan national, ce dont se sont réjouis sur Twitter le Ministre de la Culture, Franck Riester et le député LREM du Médoc, Benoît Simian. Pour le ministre de la Culture, le phare de Cordouan témoigne "de l’ingéniosité des hommes à ériger un édifice de la plus haute ambition artistique".

Mais le processus de candidature du Phare des Rois n'est pas encore achevé. Le dossier doit encore être examiné par les experts internationaux du Conseil International des Monuments et des Sites. Un premier rendez-vous doit être fixé pour juillet ou septembre. Mais il faudra attendre jusqu'à 18 mois avant de connaître la décision finale de ce classement de l'Unesco.