Société

Le pistard François Pervis réintègre l'équipe de France

Par Gildas Menguy, France Bleu Mayenne et France Bleu jeudi 26 janvier 2017 à 17:26

L'équipe de France de vitesse (G. Baugé, M. d'Almeida et F. Pervis) médaillée de bronze aux Jeux de Rio en passe de pouvoir réintégrer le pôle France.
L'équipe de France de vitesse (G. Baugé, M. d'Almeida et F. Pervis) médaillée de bronze aux Jeux de Rio en passe de pouvoir réintégrer le pôle France. © Maxppp - UPI

L'horizon s'éclaircit pour François Pervis. Le pistard mayennais a participé ce jeudi matin à une réunion importante au Ministère des sports à Paris. On se dirige vers une sortie de crise.

Le pistard mayennais et ses deux collègues de l'équipe de France (Grégory Baugé et Mickaël d'Almeida) étaient reçus ce jeudi matin au Ministère des sports. Une réunion de plus de trois heures en présence du Directeur Technique National Vincent Jacquet, du vice-président de la Fédération française et des membres du cabinet du Ministre des sports et du Premier Ministre.

La Fédération a exclu les trois athlètes présents à Rio en août dernier suite à leurs déclarations après les Jeux Olympiques. La réunion s'est bien passée. Le Ministère a tapé du poing sur la table et chacun a mis de l'eau dans son vin. Chacun des protagonistes présents a pu s'expliquer et reconnaître ses torts.

Pervis de retour à l'entraînement

Le Mayennais François Pervis doit présenter son projet pour cette olympiade qui commence à la FFC. Et une nouvelle réunion se tiendra le vendredi 10 février, toujours au Ministère des sports. Le pistard de Villiers-Charlemagne se dit "rassuré". Il pense pouvoir retrouver un vélo de compétition et l'accès au vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines dès lundi. Cela signifierait ainsi une réintégration au sein de l'équipe de France de vitesse sur piste. "D'ici lundi, je devrais pouvoir retrouver mon matériel et mon centre d'entraînement, la piste sur laquelle je m'entraîne habituellement. Ca va vite arriver et je m'en réjouis."

François Pervis estime qu'il a encore une possibilité de participer à la dernière manche de la Coupe du Monde à Los Angeles fin février. Et pourquoi pas, si les performances sont au rendez-vous, aux Mondiaux de Hong-Kong en avril.