Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les personnels des Ehpad peu convaincus par le plan du gouvernement

mercredi 30 mai 2018 à 18:20 Par Viviane Le Guen, France Bleu

La ministre de la Santé a détaillé ce mercredi des mesures pour "mieux prendre en charge la dépendance" et répondre à la crise dans les Etablissements d'hébergement pour les personnes âgées dépendantes (Ehpad). Il prévoit notamment la présence d'une infirmière de nuit dans chaque Ehpad.

La ministre de la Santé a détaillé mercredi un plan pour répondre à la crise dans les établissements pour personnes âgées.
La ministre de la Santé a détaillé mercredi un plan pour répondre à la crise dans les établissements pour personnes âgées. © AFP - JEFF PACHOUD

Astreintes de nuit, rénovation d'Ehpad, télémédecine, recrutements :  la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a détaillé mercredi des mesures pour "mieux prendre en charge la dépendance" et répondre à la crise dans les établissements pour personnes âgées. Très attendue après deux journées de mobilisation inédite en début d'année, ce plan ne convainc pas les personnels de terrain.

Astreinte infirmière la nuit, télémédecine, 360 millions d'euros pour favoriser les recrutements

Pour renforcer la présence médicale de nuit et réduire "les hospitalisations d'urgences évitables", les personnels d'Ehpad pourront faire appel à une astreinte infirmière mutualisée entre plusieurs établissements. Déjà votée dans la loi de financement de la Sécurité sociale 2018 et dotée de 10 millions d'euros, cette mesure sera sanctuarisée en 2019 et 2020.

Toujours pour désengorger les services d'urgences Agnès Buzyn veut développer l'hospitalisation à domicile, y compris en Ehpad. Le plan prévoit également la création de 1.000 places en Ehpad, facturées au même prix qu'à l'hôpital, pour raccourcir les séjours et préparer le retour à domicile. 

Autre priorité du gouvernement : généraliser la télémédecine d'ici 2022 pour limiter les déplacements en consultation. Une mesure estimée à 40 millions sur cinq ans.

Pour répondre aux difficultés des personnels se disant "à bout" et débordés pour s'occuper dignement des aînés, le plan propose d'accélérer la convergence entre Ehpad publics et privés sur cinq ans au lieu de sept. "143 millions d'euros supplémentaires" vont être injectés en plus des 217 millions déjà prévus sur cette période pour "favoriser des recrutements" dans les établissements et créer environ 20.000 postes supplémentaires.

Les personnels des Ehpad dubitatifs

Des mesures insuffisantes pour les personnels interrogés par France Bleu.  "Si on rapporte les 20.000 postes supplémentaires au nombre d'Ehpad en France, on n'aura que des miettes, alors que par exemple dans mon établissement il me faudrait 12 personnes en plus !" estime par exempleFrançoise Desimpel, directrice de la résidence du parc à Saint-Germain-la-Ville (Marne).

Sentiment partagé par Loïc Porcher, secrétaire départemental Force Ouvrière dans la Manche pour la santé. "On a 600.000 personnes en EHPAD en France. Il y a 400.000 soignants et il nous en faudrait 200.000 de plus. Donc 20.000 postes de plus, c'est une goutte d'eau."

A la maison de retraite des Sept Rivières à Bedarrides (Vaucluse), le directeur, Eric Matteo, est sceptique concernant l'astreinte infirmière mutualisée la nuit : "ce n'est pas pertinent, il n'y a pas d'astreinte médecins de garde et les infirmières ne peuvent pas prendre des responsabilités médicales."

7.573 Ehpad sont répartis sur l'ensemble du territoire. Fin 2017, ils comptaient 608.000 résidents et 400.000 employés.

  - Visactu
© Visactu