Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le plus grand parc solaire d'Europe en construction à Cestas

vendredi 7 novembre 2014 à 7:00 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Le chantier vient de démarrer. La commune de Cestas accueillera fin 2015 le plus grand parc photovoltaïque d'Europe. Quelque 300 hectares de panneaux solaires produiront à terme plus de 350 gigawatt-heures par an, de quoi fournir de l'électricité à toute la ville de Bordeaux.

Des panneaux solaires dernière génération
Des panneaux solaires dernière génération © Neonen

Lancement en Gironde hier ce jeudi des travaux du plus grand parc photovoltaïque d'Europe. Des pelleteuses sont entrées en action à Cestas pour défricher un terrain de 300 hectares. D'ici la fin 2015, des panneaux solaires produiront 350 gigawatt-heures par an soit la consommation électrique de Bordeaux.

"Cette centrale sera la plus puissante d'Europe avec une puissance que l'on a réussi à concentrer dans un espace limité." — Xavier Barbaro, PDG de Neoen

C'est un consortium privé composé notamment des entreprises Eiffage, Schneider Electric et Neoen qui a remporté le contrat. Montant total de l'investissement : 360 millions d'euros .

Et pourtant ce parc a bien failli ne pas voir le jour . Au départ c'est la société First Solar qui devait construire ce parc photovoltaïque, mais en 2010 l'État impose un moratoire sur le solaire. EDF baisse alors son prix de rachat du mégawatt : au lieu de 300 euros on tombe à 105 euros. Pas assez rentable pour First Solar qui décide finalement de jeter l'éponge. Du coup c'est un consortium qui reprend le flambeau. Le parc photovoltaïque de Cestas entrera en service fin 2015 . Son atout principal : il est tout plat (pratique pour installer des panneaux), il n'y a pas d'ombres et une ligne à très haute tension passe juste à côté. Le raccordement sera donc très simple.

Un projet rentable malgré la baisse du tarif d'achat par EDF