Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le port du masque étendu à tout Saint-Étienne Métropole, y compris dans les petites communes comme Aboën

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Depuis ce samedi, le port du masque est obligatoire sur l'ensemble du territoire de Saint-Étienne Métropole. Cela concerne 53 communes. Dans certaines grandes villes, comme Saint-Étienne, les habitants avaient déjà l'habitude. Mais dans d'autres communes, plus petites, c'est une nouveauté.

La mairie d'Aboën
La mairie d'Aboën © Radio France - Mathilde Montagnon

C'est en retrouvant des amis dans la petite auberge située au centre Aboën, que Jarod a appris la nouvelle "Je n'étais pas au courant. Saint-Étienne, tout ça, j'étais au courant, mais c'est vrai que Aboën, ça m'a surpris un peu. C'est quand même une mesure un peu... démesurée". 

450 habitants vivent à Aboën, petite commune située sur le plateau de Gourgois à la frontière de la Haute-Loire et de Loire-Forez, mais la commune, tout comme Saint-Nizier-de-Fornas, Rozier-Côte d'Aurec et Saint-Maurice-en-Gourgois, fait partie de Saint-Étienne Métropole. À ce titre, elle est concernée par l'arrêté préfectoral qui rend obligatoire le port du masque en extérieur sur le territoire des 53 communes de l'agglomération

"Pour une ville comme Aboën ce n'est pas normal, s'étonne Justine, l'une des gérantes de l'auberge. C'est rare de croiser quelqu'un dehors. On met un peu tout le monde dans le même sac. Le centre-ville de Saint-Étienne, oui, mais dans une ville comme Aboën ou d'autres petits villages, non".

Le maire de la commune, Christian Jouve, entend bien l’incompréhension de certains habitants mais pour lui le port du masque est essentiel : "c'est difficile à expliquer parce qu'il suffit de faire quelques kilomètres, ne serait-ce qu'aller à Saint-Bonnet-le-Château ou descendre à Saint-Marcellin-en-Forez, et la réglementation n'est plus la même. Mais bon, vue la progression de ce virus, on peut penser que dans les jours à venir, ça va être étendu certainement aux autres communes. Il faut absolument arrêter ce virus et même nous, dans notre petite mairie, on va essayer de tout faire pour contrer cette évolution". 

Depuis l'entrée en vigueur de l'arrêté préfectoral, la brigade de gendarmerie de Saint-Bonnet-le-Château patrouille dans le secteur pour informer les habitants des nouvelles règles en vigueur. "Notre action est de demander aux gens de mettre le masque, si ils ne l'ont pas sur eux, d'aller le récupérer et de le mettre systématiquement, détaille l'adjudant-chef Joël Rican. C'est une habitude qu'il faut prendre, ce sont des consignes et c'est pour la protection des gens. Le message est clair et il faut que cela soit mis en place le plus rapidement possible. Notre message est, avec discernement bien sûr, que la population comprenne bien que le port du masque est obligatoire". 

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess