Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le porte-avions Charles-de-Gaulle quitte Toulon pour une mission de trois mois

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Le Charles-de-Gaulle a appareillé ce mardi matin peu après 9h de Toulon pour une mission de trois mois qui va conduire le porte-avions et son groupe aéronaval en Méditerranée orientale et en Atlantique. C'est la 12e mission du CDG depuis son admission au service actif en 2001.

Le Charles de Gaulle à quelques minutes du largage des amarres à Toulon
Le Charles de Gaulle à quelques minutes du largage des amarres à Toulon © Radio France - Christelle Marquès

Le Charles-de-Gaulle a quitté ce mardi matin un peu après 9h son port d'attache de Toulon pour une mission de trois mois qui va l'emmener en Méditerranée orientale afin de participer à la lutte menée par la coalition contre l'organisation État islamique, puis en Atlantique pour une opération de sécurisation. Accompagné de six bâtiments, le fleuron de la Marine nationale va tout d'abord rester au large de Toulon afin de récupérer son groupe aérien embarqué en provenance de Bretagne. 

C'est au large d'ailleurs des côtes varoises que le Premier ministre Édouard Philippe rejoindra le bord mercredi soir, accompagné de la ministre des Armées, Florence Parly. Ils assisteront à des opérations de catapultage jeudi matin et se verront exposés la mission de la Task Force 473.

Émotion et excitation

Comme à chaque départ d'un bâtiment pour une longue période, l'émotion était présente ce mardi matin. À chaque fois, les mêmes scènes se répètent : des marins qui étreignent leurs proches, un homme qui embrasse le ventre de sa femme enceinte, des mères qui déposent un baiser sur les joues de leur enfant. 

Mais cette émotion est mêlée aussi, du côté de ces marins, à l'excitation du départ. "Nous nous sommes entraînés longtemps et maintenant, c'est le moment de partir. On signe pour ça", commente l'un d'entre eux, dont c n'est pas la première mission à bord du porte-avions. "C'est à chaque fois différent", commente le Capitaine de corvette Jean-Philippe, chef du service pont d'envol. 

Jusqu'à l'ultime moment, les derniers préparatifs. "C'est vrai que ça ressemble un peu à une ruche, mais de mon côté, j'ai ressenti une certaine sérénité de l'équipage. Ce qui pour moi est le signe que les choses ont été préparées dans la durée avec anticipation, indique le commandant du Charles-de-Gaulle, le capitaine de vaisseau Guillaume Pinget. Nous sommes prêts, prêts à accomplir et à réussir notre mission

L'appel dans un hangar à bord du CDG avant le départ en mission - Radio France
L'appel dans un hangar à bord du CDG avant le départ en mission © Radio France - Christelle Marquès
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu