Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le préfet d'Indre-et-Loire durcit encore les mesures de sécurité dans les lieux publics, après l'attentat de Nice

vendredi 22 juillet 2016 à 16:18 Par Boris Compain, France Bleu Touraine

L'attentat qui a fait 84 morts, à Nice, le 14 juillet, aura des répercussions jusqu'en Indre-et-Loire.Le préfet annonce un renforcement des mesures de sécurité dans les lieux les plus fréquentés, et lors des grands évènements. On va par ailleurs revoir des militaires armés patrouiller dans les rues

Le préfet d'Indre-et-Loire entouré des représentants de la Police, la Gendarmerie, la Justice et l'Armée
Le préfet d'Indre-et-Loire entouré des représentants de la Police, la Gendarmerie, la Justice et l'Armée © Radio France - Boris Compain

Indre-et-Loire

Ces mesures concernent notamment les animations estivales qui doivent rassembler plus de 2 000 personnes. Des manifestations de ce genre, il y en aura une bonne quinzaine d'ici fin aout : la foire à l'Ail, mardi, à Tours, mais aussi les matchs de football, au stade de la vallée du Cher, ou le pélerinage du 15 aout à l'Ile Bouchard.

Chaque grande manifestation sera dorénavant précédée d'une réunion en préfecture

Le préfet veut que le maire de la ville concernée et les organisateurs lui détaillent les mesures de sécurité : où se déroule le rassemblement? Où seront garés les véhicules? Le public sera-t-il fouillé? Y-aura-t-il des barrières? Quel service d'ordre est prévu? Louis le Franc l'affirme : si la sécurité des visiteurs ne lui semble pas garantie, il annulera la manifestation, même si c'est un rendez-vous important et emblématique, comme la Braderie de Tours, ou le Marathon.

Louis Le Franc, préfet d'Indre-et-Loire "si je considère qu'on n'est pas en mesure de sécuriser un évènement, je demanderais son annulation"

Davantage de patrouilles des forces de l'ordre dans les lieux très fréquentés

Le préfet annonce par ailleurs le renforcement de la présence des forces de l'ordre dans les sites qui sont toujours très fréquentés : la guinguette, la rue nationale ou la place Plumereau, à Tours, mais aussi des châteaux, ou des villes comme Amboise ou Chinon.

Les gendarmes et les policiers vont recevoir l'aide de l'armée. Dans le cadre de l'opération Sentinelles,  120 militaires vont être déployés en Indre-et-Loire, dans la Sarthe et dans le Maine et Loire, à partir de mercredi et jusqu'à fin aout. 60 d'entre eux seront basés dans notre département. On les verra patrouiller en uniforme, et armés, ce qui n'était plus arrivé depuis juin 2015 en Indre-et-Loire.