Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Le préfet de la Manche appelle à se "désolidariser" des gilets jaunes qui veulent manifester devant la préfecture

mercredi 5 décembre 2018 à 20:35 Par Marc Bertrand, France Bleu Cotentin

Le préfet Jean-Marc Sabathé appelle les Manchois à se "désolidariser" des selon lui "groupes radicaux" de gilets jaunes qui appellent à manifester vendredi matin devant la préfecture à Saint-Lô. L'appel à se rassembler des gilets jaunes n'a pourtant pas un ton belliqueux.

Le préfet de la Manche Jean-Marc Sabathé
Le préfet de la Manche Jean-Marc Sabathé © Radio France - Marc Bertrand

Saint-Lô, France

"je prendrai toutes les dispositions nécessaires au maintien de l'ordre dans Saint-Lô", prévient le préfet de la Manche. Dans un communiqué ce mercredi soir, Jean-Marc Sabathé s'alarme de l'organisation d'une manifestation devant la préfecture de Saint-Lô prévue pour vendredi matin à partir de 8h30.

J’appelle solennellement la population de Saint-Lô et du département de la Manche à se désolidariser de ces groupes radicaux qui n’ont aucune intention pacifique et qui veulent sans doute, comme au Puy-en-Velay ou à Albi, casser, souiller les symboles de la République, faire peur aux habitants et aux commerçants, ruiner l’activité économique locale et créer le chaos"

Méchants gilets jaunes contre gentils gilets jaunes ?

Le ton est donné. Le préfet parle de "groupes" dont le "meneur est un individu très défavorablement connu des services de police". Des mots très durs, qui contrastent avec la clémence qu'il accorde au mouvement prévu le lendemain, samedi 7 décembre, une manifestation dans les rues de Saint-Lô comme il y en a eu une le samedi 1er décembre, et qui a défilé "sans aucun incident ni trouble à l’ordre public" note le préfet. 

J’appelle donc les gilets jaunes sincères et pacifistes à ne pas répondre aux appels à manifester vendredi"

Les manifestants pourraient pourtant, au moins en partie, être les mêmes. L'appel à manifester devant la préfecture demande aux gilets jaunes d'Avranches, Villedieu, Carentan, Valognes ou encore Saint-Hilaire de monter à Saint-Lô. Certains ont déjà fait des actions de ce type, des groupes d'Avranches, Saint-Lô et Villedieu allant par exemple porter soutien aux salariés d'AIM à Sainte-Cécile la semaine dernière.

L'appel dit vouloir un rassemblement "dans une volonté de construction"

France Bleu Cotentin a tenté de joindre certains "portes-paroles" plus ou moins désignés du mouvement ce mercredi soir, sans réponse de leur part. Mais un appel à manifester diffusé auprès de la presse était beaucoup moins belliqueux que ce que semble redouter le préfet. 

Il est important pour nous de poursuivre nos actions dans une volonté de construction, afin de trouver à terme des solutions tous ensemble avec les élus locaux et le gouvernement"

Le texte indique ainsi qu'un "rassemblement spontané" sera organisé ce vendredi à 8h30, à la préfecture de Saint-Lô, "lieu symbolique de l'instance française".