Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le préfet de police des Bouches-du-Rhône dresse le bilan sécurité de 2018

mercredi 9 janvier 2019 à 17:23 Par Corrine Blotin, France Bleu Provence

A l'occasion de la présentation de ses veux à la presse, le préfet de Police des Bouches-du-Rhône a dressé le bilan des 11 premiers mois de l'année 2018 en matière de sécurité et a tenu à rendre hommage aux forces de l'ordre, particulièrement sollicitées depuis la mi-novembre.

le Préfet de Police des Bouches du Rhône, Olivier de Mazières lors de ses vœux à la presse
le Préfet de Police des Bouches du Rhône, Olivier de Mazières lors de ses vœux à la presse © Radio France - Corrine Blotin

Marseille, France

Le préfet de police des Bouches-du-Rhône  parle de 2018 comme d'une "année dramatique sur beaucoup de sujets", évoquant notamment le drame de la rue d'Aubagne du 5 novembre dernier. Olivier De Mazières a fait également le point sur la mobilisation des forces de l'ordre depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes : 915 policiers et gendarmes mobilisés chaque jour et près de 1.300 chaque samedi, dont certaines (une quarantaine) ont été légèrement blessés. En marge de ces manifestations, 258 personnes ont été interpellées parmi lesquelles 70% poursuivies judiciairement.

Sécurité routière : moins de morts sur les routes du département

L'année 2018 est "la plus favorable du point de vue de la sécurité routière en France " depuis que les données statistiques existent.  "c'est toujours délicat de parler de satisfaction quand on a à déplorer 99 morts," le Préfet de Police qui rappelle que  "pour la première fois, le département des Bouches du Rhône passe sous la barre des 100 décès".  C'est 23 morts et 608 blessés de moins qu'en 2017.    

Une année difficile en ce qui concerne les règlements de comptes

En matière de règlements de comptes, Olivier De Mazières  reconnait une "année 2018 difficile", avec 21 règlements de compte causant la mort de 23 personnes, soit 9 de plus qu'en 2017.  L'année 2016 avait été une année "record à la hausse", avec 26 règlements de compte et 29 décès. "La déstabilisation des réseaux de stupéfiants par les forces de l'ordre et les nombreuses arrestations peuvent être à l'origine de rivalités entre bandes." le Préfet de Police a rappelé que  "la méthode dite du pilotage renforcé dans les quartiers a permis sur les 11 premiers mois de l’année 2018 de démanteler 60 réseaux de trafics de stupéfiants,  et d'écrouer 170 personnes". 

Pour 2019, il annonce le lancement à Marseille d’un nouveau "quartier de reconquête républicaine" allant de la gare Saint-Charles au Vieux-Port et  jusqu’au quartier de l’Opéra, avec le renfort de 30 policiers supplémentaires pour lutter contre la délinquance et les trafics.