Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

Le préfet des Landes interdit la manifestation des gilets jaunes à Mont-de-Marsan

vendredi 15 mars 2019 à 17:04 Par Valérie Mosnier, France Bleu Gascogne et France Bleu

Le préfet des Landes interdit officiellement la manifestation des gilets jaunes à Mont-de-Marsan. Frédéric Veaux a pris un arrêté en ce sens ce vendredi. Les gilets jaunes avaient déposé une déclaration en préfecture pour un sit-in et un pique-nique devant la Base Aérienne 118 ce samedi midi.

Photo d'archives
Photo d'archives © Radio France - Renaud Biondi-Maugey

Mont-de-Marsan, France

Le préfet des Landes interdit officiellement la manifestation des gilets jaunes à Mont-de-Marsan. Frédéric Veaux a pris un arrêté ce vendredi. Pour les quatre mois de mobilisation, les gilets jaunes montois voulaient organiser ce samedi midi un sit-in et pique-nique devant la Base Aérienne 118. Ils avaient donc déposé une déclaration en préfecture. 

La préfecture a alors posé des conditions, explique une des organisatrices : pas plus de 200 personnes, une heure de rassemblement et sur le trottoir en face de l'entrée de la Base. Mais, le préfet dit finalement non. La déclaration n'a pas été faite dans le temps réglementaire, le but de la manifestation n'était pas clairement expliqué, pas plus que les mesures de sécurité en cas de débordement et puis la Base est un lieu qui concours à la sécurité du pays, il y avait un risque de gêne à la circulation explique t-on à la Préfecture des Landes.

Une atteinte à la liberté de manifester

"Le droit de manifester est un droit français, donc aujourd'hui le préfet a décidé de nous enlever nos droits, de nous museler, de nous faire taire... Non ! Ça ne marche pas comme ça. Il y a une constitution en France, ça serait bien que, eux aussi, commencent à la respecter. J'avais bien précisé, par téléphone, que c'était une action complètement pacifique, qu'on était juste assis avec des pancartes et des banderoles. Pas de chansons, pas de cris, de mouvement de foule, rien du tout. Mais non, le préfet a refusé. En nous brimant comme ça, ça pourrait déborder. Les renseignements territoriaux, on les appelle dès qu'on fait quelque chose pour que ça soit encadré, que ça se passe bien et finalement ça ne paie pas, donc on est un peu déçu..." a réagi Lucie, une gilet jaune.  

Le groupe n'a pas encore décidé s'il maintenait son action ce samedi devant la Base Aérienne et donne rendez-vous à 12h à son QG, au rond-point de Bougue.