Société

Le préfet du Puy-de-Dôme donne son feu vert pour l'ouverture du Burger King à Aubière

Par Eric Le Bihan, France Bleu Pays d'Auvergne mardi 17 octobre 2017 à 19:30

Le Burger King à Aubière
Le Burger King à Aubière © Radio France - Olivier Vidal

Un arrêté préfectoral daté du 12 octobre autorise l'ouverture du fast-food, théâtre d'un long feuilleton judiciaire. Le maire d'Aubière s'est opposé jusqu'au bout à son implantation rue de Malmouche, arguant des risques en terme de sécurité publique dans un secteur déjà saturé par la circulation.

Les détracteurs de la malbouffe diront que ce dossier aura été aussi indigeste que ce qui est servi dans ce genre de restaurant. Après un interminable feuilleton juridique et administratif, l'ouverture du Burger King n'a jamais été aussi imminente à Aubière. La préfecture du Puy-de-Dôme a publié le 12 octobre dernier un arrêté "portant autorisation d'ouverture au public". Le fast-food, situé rue de Malmouche, a fait l'objet d'un bras de fer entre les promoteurs et le maire d'Aubière pendant près de deux ans. Le mois dernier, Christian Sinsard avait demandé à l'exploitant des garanties concernant l'accès des véhicules de secours à l'issue d'une nouvelle réunion de la commission de sécurité. Sans ces garanties, le maire affirmait s'en remettre à la décision du préfet du Puy-de-Dôme, Jacques Billant. C'est fait.

L'accès au parking du Burger King d'Aubière - Radio France
L'accès au parking du Burger King d'Aubière © Radio France - Claudie HAMON

Par ordonnance datée du 9 septembre, le juge des référés du tribunal administratif de Clermont-Ferrand avait enjoint la commune d'instruire sans délai la demande d'ouverture. Saisi par les sociétés Quartus Montage d'Opérations et Athik Aubière, le tribunal avait donc demandé au maire de délivrer l'autorisation d'ouverture du Burger King. Depuis le début du projet, Christian Sinsard reprochait au promoteur le choix de l'emplacement, au fond d'une impasse à côté du drive de l'hypermarché Auchan, dans un quartier déjà saturé par la circulation automobile aux heures de pointe. Dans sa lettre d'information du mois de septembre, le maire d'Aubière expliquait qu'il n'était pas contre l'implantation d'un fast-food, mais que l'emplacement était mal adapté, surtout en raison des problèmes de circulation.

A chacun d'assumer ses responsabilités - Christian Sinsard, maire d'Aubière

Dans un communiqué publié sur le site de la Ville, le maire d’Aubière, Christian Sinsard, persiste et signe: « Pour ma part, je considère que la mairie d'Aubière aura depuis deux ans tout mis en œuvre pour alerter les pouvoirs publics et chaque personne compétente sur les risques relatifs à la sécurité publique que comporte l'ouverture de cet établissement à cet endroit. Il appartiendra désormais à chacun d'assumer sa responsabilité ». Tenu informé de l'arrêté préfectoral d'autorisation d'ouverture, le collectif de riverains reste mobilisé et envisage une action de protestation le jour de l'ouverture du fast-food. Burger King affirme de son côté avoir embauché plus d'une centaine de personnes, dont une quarantaine en CDI. Pour l'heure, l'enseigne n'a pas communiqué de date d'ouverture précise.