Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Le préfet invalide les arrêtés de couvre-feu à Guénange et Florange

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

La préfecture de Moselle a invalidé les arrêtés de couvre-feu pris par les communes de Guénange et Florange. En cause, le passage à l'état d'urgence sanitaire qui ne permet plus aux maires de prendre seuls cette décision.

Un policier à Mulhouse (photo d'illustration)
Un policier à Mulhouse (photo d'illustration) © Maxppp - Darek SZUSTER

Les arrêtés de couvre-feu pris par les mairies de Guénange et Florange, respectivement le 24 mars et le 26 mars, ont été invalidés par la préfecture de Moselle. Décision motivée par le passage à l'état d'urgence sanitaire voté le 22 mars. Comme le précise la préfecture, cette situation spéciale "rend incompétents les maires pour restreindre les déplacements dans l’objectif de lutter contre la  propagation du COVID-19, sauf extrême urgence créant un péril particulièrement grave et imminent". 

Le maire de Florange va refaire une demande au préfet

Le maire de Florange Rémy Dick "prend acte" de cette invalidation. "L'arrêté a été retiré ce lundi matin mais il faut maintenir la pression. Les gens, après deux semaines de confinement, ont tendance à se relâcher. Or, je pense qu'on arrive au pic de l'épidémie chez nous. Nous avons pris nos responsabilités, c'est maintenant à l’État de le faire. Nous avons refait une demande auprès du préfet." 

L'élu affirme avoir "plusieurs dizaines de cas" de coronavirus dans sa commune, et constate la présence de regroupements de jeunes habitants "aux abord des stades".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu