Société

Le Préfet s'explique sur l'accueil des migrants en Haute-Vienne

Par Julien Balidas, France Bleu Limousin mercredi 19 octobre 2016 à 9:29

Raphaël Le Méhauté, Préfet de la Haute-Vienne
Raphaël Le Méhauté, Préfet de la Haute-Vienne

Le Préfet de la Haute-Vienne était notre invité ce mercredi matin. Il est revenu sur l'accueil des migrants prévu dans le département. 137 personnes vont arriver, certaines dès la semaine prochaine.

Trois sites vont accueillir les réfugiés dans les prochains jours. Peyrat-le-Château (50 migrants), Saint-Léger-la-Montagne (47) et Limoges, où 40 réfugiés sont attendus. Ils seront hébergés à l'AFPA, en zone sud. Une arrivée qui ne plait pas au maire Emile-Roger Lombertie.

Le Préfet répond au maire de Limoges

Le maire de Limoges estime "que ces migrants vont se fixer et ne pas repartir." Raphaël Le Méhauté lui a répondu. "Je comprends la réaction du maire mais je le remercie aussi pour sa compréhension. Pour l'instant je n'ai pas trouvé de meilleure solution."

La crainte de M. Lombertie c'est donc de voir ces réfugiés s'installer pour de bon en Haute Vienne. "Les migrants vont déposer un dossier de demande d'asile. Ils ont vocation à être répartis dans des centres d'accueil de demandeurs d'asile (CADA) par la suite", explique Raphaël Le Méhauté.

Je salue la compréhension des maires"

Présent à l'assemblée générale des maires du département samedi dernier, le Préfet a pu entendre les avis de chacun. "Je salue la compréhension des maires. La maire de Saint-Léger a d'ailleurs été applaudie. C'est la dignité de la France qui est en jeu."

Ce ne sont pas des hordes qui débarquent"

Le Préfet a aussi voulu rassurer la population. "Ce sont des gens qui fuient la guerre. Ce ne sont pas des hordes qui débarquent. Prenez l'exemple de Peyrat-le-Château, cela se passe très bien là-bas. Il n'y a aucun fait de violences ou autres qui leurs sont imputables."

Retrouvez l'intégralité de l'interview du Préfet, Raphaël Le Méhauté.

Partager sur :