Société

Le premier centre de "pré-accueil" pour migrants d'Ile-de-France a ouvert ses portes à Cergy

Par Joanna Yakin, France Bleu Paris et France Bleu jeudi 12 octobre 2017 à 20:54

L'ancienne patinoire de Cergy transformée en Centre d'Accueil et d'Examen des Situations pour migrants
L'ancienne patinoire de Cergy transformée en Centre d'Accueil et d'Examen des Situations pour migrants © Radio France

C'est le tout premier d'Ile de France, à Cergy, un centre de "pré-accueil" a ouvert ce jeudi dans l'ancienne patinoire de la ville. Le site pourra accueillir jusqu'à 200 migrants. Objectif : mettre les migrants à l'abri tout en les aidant dans leurs démarches administratives.

Sur l'ancienne patinoire de Cergy, pas de glace mais des lits de camps installés en rang d'oignons. Ici, depuis ce jeudi matin, des maraudes acheminent en bus depuis Paris des migrants repérés dans les rues de la capitale, notamment dans le quartier de La Chapelle. Ce jeudi midi une cinquantaine de migrants étaient déjà installés dans la patinoire. Sur place, l'association Espérer 95, opérateur du site, fournit un kit d'hygiène, un lit-picot, des draps et à manger trois fois par jour. Un médecin est également à la disposition des migrants pour une consultation à leur arrivée.

"C'est une mise à l'abri dans un premier temps, dans des conditions dignes, même si le lieu peut paraître un peu surprenant." (Agnès Coffin, présidente de l'association Espérer 95)

200 lits de camp sont disponibles sur l'ancienne patinoire de Cergy pour accueillir les migrants - Radio France
200 lits de camp sont disponibles sur l'ancienne patinoire de Cergy pour accueillir les migrants © Radio France

L'objectif premier est de mettre les migrants à l'abri à l'approche de l'hiver mais également de les aider à accélérer leurs démarches administratives. Après une ou deux journées d'accueil, les migrants sont accompagnés vers la préfecture pour un examen de leur dossier, notamment, de demande d'asile. Le préfet du Val d'Oise Jean-Yves Latournerie se fixe un objectif de 40 examens de dossiers par jour. Par ailleurs, les migrants ne devraient en moyenne pas rester plus de dix jours dans le centre de Cergy.

"C'est un centre qui ne peut être que provisoire, on est sur des lits-picots, dans ce qui peut s'apparenter à un grand gymnase donc ça ne peut pas durer longtemps. Nous visons ici un séjour limité à une dizaine de jours." (Jean-Yves Latournerie, préfet du Val-d'Oise)

Une cafétéria sert des repas gratuits 3 fois par jour aux migrants - Radio France
Une cafétéria sert des repas gratuits 3 fois par jour aux migrants © Radio France

A l'issue de leur passage à Cergy, les migrants seront en grande partie redirigés vers de "vrais" centres d'hébergement comme il en existe un peu partout en France. Un autre centre d'accueil de ce type doit cependant voir le jour à Paris dans les semaines prochaines ainsi qu'un troisième en banlieue parisienne mais pour l'instant aucun détail n'a été communiqué sur les lieux précis envisagés.