Société

Le premier patient greffé du coeur artificiel Carmat est mort

France Bleu mardi 4 mars 2014 à 8:08

Le coeur artificiel de Carmat, ici en essai lors de tests techniques
Le coeur artificiel de Carmat, ici en essai lors de tests techniques © MaxPPP

L'homme de 76 ans qui avait bénéficié de la toute première implantation d'un coeur artificiel autonome est mort dimanche, à l'hôpital européen Georges-Pompidou de Paris, a-t-on appris lundi soir. Il a pu vivre pendant 75 jours avec son coeur artificiel. Malgré ce décès, cette première expérience aura porté "des enseignements importants".

C'était une première mondiale : fin décembre, un patient de l'hôpital européen Georges-Pompidou (Paris), dont l'identité était tenue secrète, était opéré pour la greffe d'un coeur artificiel entièrement autonome. Ce coeur, conçu par la société Carmat, était le premier à avoir un caractère définitif, là où les coeurs artificiels sont habituellement implantés de façon provisoire, dans l'attente d'une greffe.

Ce patient âgé de 76 ans, qui souffrait d'une insuffisence cardiaque terminale, est décédé dimanche, a indiqué lundi soir l'hôpital Geroges-Pompidou. L'homme a vécu 75 jours avec son coeur artificiel, un coeur qui devait permettre à son porteur de se passer de lourds traitements anti-coagulation. L'hôpital a rendu hommage au patient :

"Pleinement conscient de l'enjeu, il a, par sa confiance, son courage et sa volonté, apporté une contribution mémorable aux efforts engager par les médecins pour lutter contre une maladie en pleine évolution" — Communiqué de l'hôpital Georges-Pompidou

"Des premiers enseignements " pour l'hôpital

L'implantation de ce coeur, certes artificiel mais "totalement biologique à l'intérieur ", était la première phase d'une expérimentation destinée à "tester la sécurité de la prothèse ". Cette première phase doit porter sur quatre patients en tout.

Pour le coeur artificiel Carmat, le décès de son premier porteur n'est pas un échec : l'expérience a permis de tirer "des premiers enseignements " selon l'hôpital, notamment concernant "la sélection du malade, le suivi postopératoire, le traitement et la prévention des difficultés rencontrées ". 

Le coeur artificiel de Carmat, comment ça marche - Aucun(e)
Le coeur artificiel de Carmat, comment ça marche