Société

Le premier vol Nantes Pau s'est posé à l'aéroport Pau-Pyrénées

Par Marie-Line Napias, France Bleu Béarn et France Bleu Loire Océan lundi 23 janvier 2017 à 15:44

Le premier avion Nantes Pau vient de se poser sur le tarmac de l'aéroport Pau Pyrénées
Le premier avion Nantes Pau vient de se poser sur le tarmac de l'aéroport Pau Pyrénées © Radio France - marie-line Napias

Une nouvelle liaison aérienne à l'aéroport Pau-Pyrénées, le premier vol de la liaison Pau-Nantes, s'est posé lundi 23 janvier sur le tarmac de l'aéroport de Pau. L'objectif est aussi de faire voler sur cette ligne des vols plus touristiques.

Cette liaison Pau-Nantes aurait déjà dû démarrer l'année dernière, mais cette fois c'est parti. Elle est assurée par la compagnie française Chalair, qui a été créée il y a une trentaine d'années, et qui est basée à Caen. Il y aura deux allers/retours par jour, du lundi au jeudi, et un aller/retour le vendredi soir.

Une liaison qui intéresse surtout les entreprises

La compagnie Chalair a affrété un Beechcraft 1900 de 19 sièges. À l'arrivée du premier vol depuis Nantes, il y avait huit passagers, plus le directeur commercial de la compagnie. Au départ de Pau, 25 minutes plus tard , ils étaient quatre. Les "Nantais" étaient pour la plupart des salariés de BNP Paribas qui venaient pour des réunions sur le site de Jurançon. La BNP avait quasiment renoncé aux réunions à Pau, parce que jusqu'ici il fallait au moins cinq heures de voiture. Et comme nous l'a déclaré l'une des passagères : "de temps en temps il faut pouvoir se parler en face à face". Le vol Pau-Nantes comptait quatre salariés du groupe Safran qui se rendaient chez l'un de leurs fournisseurs.

L'une des passagères : "De temps en temps, il faut pouvoir se parler en face à face"

La ligne Nantes Pau, une belle opportunité pour les entreprises Béarnaises et Nantaises

Plus un avion est petit, et plus chaque siège coûte cher

Le directeur commercial de Chalair, Jérôme Latrasse mise sur une fréquentation moyenne pour la première année, de huit à neuf passagers. Le coût moyen sur ce type d'appareil est de 150 euros par siège, c'est ce qui explique les tarifs élevés : l'aller/retour coûte de 300 à 750 euros.

On espère des vols plus "touristiques"

Le président de la chambre de commerce et d'industrie Béarn et Soule, Didier Laporte, est confiant dans cette nouvelle liaison. D'autant qu'il y a déjà eu des vols Pau/Nantes, même si la liaison a été interrompue en 2002. Chalair possède aussi des avions d'une cinquantaine de places. Et Didier Laporte espère des vols spécial ski, depuis Nantes à destination des stations béarnaises.

Didier Laporte, le président de la CCI Béarn et Soule espère des vols plus touristiques par exemple pour une destination ski

On voit que l'ouest de la France a une tendance naturelle à venir dans les Pyrénées pour faire du ski, on pourra espérer développer quelques week-ends ski - Didier Laporte, président de la CCI Béarn et Soule.

Aux commandes de ce vol inaugural il y avait une pilote : Aurélia Schreyer. Elle a apprécié la magnifique vue sur les Pyrénées, même si le vol a pris du retard à cause de la météo au départ. Elle s'amuse encore de voir les passagers la confondre avec une hôtesse de l'air. Et elle a eu un petit regret à l'arrivée. La tradition veut que les camions citernes des pompiers arrosent l'avion pour cette première arrivée, ce lundi cela n'a pas été possible à cause du risque de gel.