Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le président d'Alès Agglo en colère après l'annonce du report de l'ouverture du centre de vaccination

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Christophe Rivenq, le président d'Alès Agglo et premier adjoint à la mairie d'Alès ne décolère pas. Le centre de vaccination contre le coronavirus installé au gymnase du complexe sportif de la Prairie n'ouvrira pas comme prévu ce jeudi. Les doses de vaccin ne sont pas livrées.

Max Roustan et Christophe Rivenq, le maire d'Alès et le président d'Alès-Agglo.
Max Roustan et Christophe Rivenq, le maire d'Alès et le président d'Alès-Agglo. © Radio France - Ludovic Labastrou

Le centre de vaccination ouvert par les services de la mairie d'Alès au gymnase du complexe sportif de la Prairie n'accueillera pas ses premiers volontaires ce jeudi comme prévu. Les doses de vaccin n'ont pas été livrées. Le président d'Alès Agglo, Christophe Rivenq (LR) ne décolère pas. Invité du journal de 18h de France Bleu Gard Lozère ce mercredi, il déclare : "Il y a beaucoup de colère de ma part mais également des soignants qui se sont mobilisés sans compter depuis des semaines pour ouvrir ce centre à la demande de l'ARS, pour répondre à une stratégie vaccinale fixée par le gouvernement. " Selon l'élu, le centre d'Alès était pourtant répertorié sur le site www.sante.fr.

"2.640 personnes avaient déjà pris rendez-vous" 

2640 personnes du bassin alésien avaient déjà pris rendez-vous pour se faire vacciner dans ce centre d'ici le 14 février. "Ces personnes vont apprendre par mail que cette vaccination est annulée faute de doses livrées, contrairement aux engagements pris par l'ARS dans cette affaire." Quand ces vaccinations pourront-elles avoir lieu ? Christophe Rivenq dit ne pas le savoir.

"Ce que je demande, c'est de la transparence, pas des promesses qu'on ne pourra pas tenir car moi, j'ai des personnes âgées qui ont déjà eu beaucoup de mal à avoir un rendez-vous, qui n'étaient pas sorites de chez elles depuis mars dernier quasiment pour certaines, qui voyaient dans ce vaccin, un permis de libération et qui se retrouvent en situation délicate car on va leur dire qu'elles vont devoir attendre, un, deux ou trois mois.

Il va y avoir une montée en charge dans tous les départements et on n'a pas les doses. Il faut que ça marche le vaccin ! Il faut dire la vérité. S'il y a des problèmes, il faut les assumer. Il faut, au plus tôt, pouvoir relancer cette vaccination." Un seul centre de vaccination est ouvert à Alès, au centre hospitalier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess