Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Contournement de Beynac

Déviation de Beynac : le président du Département de la Dordogne publie la lettre envoyée par le Premier ministre

vendredi 9 mars 2018 à 16:11 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord

Alors que les anti-contournements ont prévu 24 heures de mobilisation en vallée de la Dordogne, Germinal Peiro réplique en publiant la lettre envoyée par Edouard Philippe pour évoquer Beynac. Courrier où le Premier ministre précise que la procédure en cours ne peut plus être remise en cause.

Germinal Peiro et Edouard Philippe
Germinal Peiro et Edouard Philippe © Maxppp -

Beynac-et-Cazenac, France

Alors que les anti-contournements ont prévu 24 heures de mobilisation en vallée de la Dordogne, Germinal Peiro réplique en publiant la lettre envoyée par Edouard Philippe pour évoquer Beynac et son contournement.

Le président du Département, très attaché au projet, publie une lettre que lui a donc envoyé le Premier ministre le 6 mars dernier.

Edouard Philippe y déclare notamment que le contournement "vise en effet à améliorer les conditions de circulation et favoriser le développement touristique local".

La lettre du premier ministre diffusée par Germinal Peiro - Aucun(e)
La lettre du premier ministre diffusée par Germinal Peiro - Conseil départemental Dordogne

Il précise par ailleurs, que "s'il est encore possible que la Commission nationale du patrimoine et de l'architecture sollicite un nouvel avis sur ce dossier, celui-ci serait purement consultatif et sans portée sur la procédure en cours".

Deux lettres, deux visions différentes dans le gouvernement

Une manière de confirmer que le projet, donc les premiers travaux préparatoires ont été lancés, est désormais irréversible.

Cette lettre peut surtout apparaître comme une réponse de Germinal Peiro aux opposants. Opposants qui le 28 février dernier publiaient une autre lettre. Celle de la ministre de la Culture Françoise Nyssen qui se disait très favorable à un moratoire pour réévaluer le besoin".

Ces lettres pour le moins très différentes provenant toutes du gouvernement semblent également indiquer qu'il y a eu débat au sein de l'exécutif. Mais que le Premier ministre Edouard Philippe a très clairement pris position en faveur de la réalisation du contournement.