Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le président du MSB "espère aller au terme de la saison régulière"

-
Par , France Bleu Maine

Christophe Le Bouille, le président du Mans Sarthe Basket était l'invité de 100% sur France Bleu Maine. Alors que l'équipe est contrainte à 3 semaines d'interruption en raison du Covid-19, il assure que le club n'est pas en danger financièrement mais il espère que la saison ira à son terme.

Christophe Le Bouille, le président du Mans Sarthe Basket, le 15 octobre 2020
Christophe Le Bouille, le président du Mans Sarthe Basket, le 15 octobre 2020 © Radio France - Julien JEAN

C'est un président souriant mais forcément un peu stressé par l'actualité de son club et soucieux de maitriser sa communication qui était ce jeudi l'invité de 100% sport sur France Bleu Maine. Alors que le MSB est à l'arrêt à cause de l'épidémie de Covid-19 qui touche les Tangos, Christophe Le Bouille, le président s'est exprimé sur l'avenir du club de basket sarthois. L'équipe n'a plus joué depuis le 3 octobre et elle reste à ce jour interdite de compétition par le comité sanitaire de la ligue en raison d'un trop grand nombre de cas de Covid-19 au sein du groupe professionnel.

Combien de joueurs touchés ? Christophe Le Bouille, en président protecteur, refuse de le dire : "Je ne vous donnerai pas la réponse exacte, je ne vois pas l'intérêt de dire s'il y en a deux, trois ou quatre". Seule précision : les tests PCR positifs ne concerne aucun membre du staff technique, uniquement des joueurs. 

La jauge probablement ramenée à moins de 3 500 spectateurs à Antarès

La priorité du président du Mans Sarthe Basket est de pouvoir rejouer à Antarès où la jauge va devoir être revue à la baisse suite aux annonces du Premier ministre, Jean Castex ce jeudi. Dans les salles, il faudra qu'il y ait une place de libre entre chaque spectateur ou groupe de spectateurs n'excédant pas 6 personnes (contre 10 aujourd'hui). "On peut peut être envisager de baisser un peu la jauge" fixée aujourd'hui à 4 000 pour les matchs de basket à Antarès. 

Mais cela n'inquiète pas Christophe Le Bouille : "Même avec 3 000 spectateurs, il y a un vrai manque à gagner mais nous ne sommes pas en danger économiquement. Là où nous sommes en danger, c'est si les réceptifs doivent fermer et que les partenaires ne peuvent plus venir et participer au financement du club". Toutefois là aussi, le président du MSB se veut rassurant malgré les nouvelles règles pour la restauration annoncées par Matignon, à savoir pas plus de 6 par table. Le Mans Sarthe Basket est déjà dans cette configuration affirme son président. 

Suspendre le championnat ?

La question qui agite le basket professionnel depuis quelques heures est celle de la possible suspension du championnat, comme le réclame le président du club de Quimper pour la Pro B. Le président de la Fédération française de basket, Jean-Pierre Siutat a lui évoqué ce jeudi l'hypothèse d'une suppression des playoffs cette saison. Alors faut-il suspendre le saison régulière ? Christophe Le Bouille ne l'exclut pas. "Il faut se poser la question. Il faut tout mettre sur la table, il n'y a pas de tabous. Mais si on fait ça, si on propose ça, moi je suis quelqu'un de basique : quels sont les plus et les moins ?".

Dans les moins, il y a les pertes financières alors que le confinement et l'arrêt prématuré de la saison dernière a coûté 200 000 € au club sarthois, contraint cette année de réduire son budget prévisionnel d'un million d'euros. Le MSB ne se concentre pour l'instant donc que sur la reprise de sa saison. Ce sera, au mieux, le 24 octobre à Antarès contre Châlons-Reims, après 3 semaines d'interruption.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess