Société

Le procès du maire de Grenade-sur-l'Adour renvoyé une deuxième fois

Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne mardi 3 juin 2014 à 16:14

L'hôtel de ville de Grenade-sur-l'Adour (illustration).
L'hôtel de ville de Grenade-sur-l'Adour (illustration). © Google S.V.

Pierre Dufourcq devait comparaître aujourd'hui pour prise illégale d'intérêts mais son avocat, nouveau maire de Bayonne, n'était pas disponible. Le procès est renvoyé au 8 juillet. Il avait déjà été renvoyé début novembre 2013 à la demande du président du tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan. Les élus d'opposition au maire Nouveau Centre de Grenade-sur-l'Adour dénoncent un déni de Justice.

Quatre anciens élus d'opposition, qui se disent apolitique, ont entamé la procédure contre le maire de Grenade-sur-l'Adour en juin 2009 en écrivant au préfet des Landes. Ils accusent Pierre Dufourcq d'avoir mélanger ses intérêts personnels et sa fonction de maire. Selon eux, il aurait acheté en 2004 des terrains non-constructibles à un prix très bas avant de modifier le plan local d'urbanisme quatre ans plus tard. Les terrains en question, devenus constructibles, ont pris beaucoup de valeur. Le maire nie ces accusations. Son avocat plaidera la relaxe le 8 juillet prochain lors du procès.

Les plaignants dénoncent "une justice à deux vitesses : une pour les gros, une pour les petits" , par la voix de Didier Bergès. Le conseiller municipal d'opposition entre 2008 et 2012 rappelle que c'est le procureur de la République qui a demandé le renvoi de Pierre Dufourcq devant le tribunal correctionnel.

 

 

Partager sur :