Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le projet de la cité de la gastronomie à Périgueux s'affine

-
Par , France Bleu Périgord
Périgueux, France

Depuis bientôt deux ans, la ville de Périgueux et l'agglomération ont pour projet la construction d'une cité de la gastronomie en Dordogne. Une vitrine de la cuisine et du terroir du grand Sud-Ouest, dont la construction devrait débuter d'ici à 2020 à Périgueux.

Le projet prévoit d'installer la cité de la gastronomie place Mauvard.
Le projet prévoit d'installer la cité de la gastronomie place Mauvard. © Radio France - Delphine Boule - France Bleu Périgord

C'est un projet qui germait dans la tête d'Antoine Audi depuis plusieurs mois. "La cité de la gastronomie, ça faisait partie de mon projet de mandat", confie avec fierté le maire de Périgueux. D'ici à 2020, la première pierre d'une cité de la gastronomie, dédiée au terroir et à la cuisine du grand Sud-Ouest, devrait être posée à Périgueux.

Si initialement le bâtiment devait s'implanter dans le nouveau quartier de la gare, il devrait finalement l'être dans le quartier Mauvard, à proximité du centre-ville et de la cathédrale Saint-Front. 


La Manufacture Gourmande

Alors que ce projet de cité de la gastronomie n'en est encore qu'à ses balbutiements, ses initiateurs ont déjà planché sur un nom plus représentatif : la Manufacture Gourmande. Au micro de France Bleu Périgord, Antoine Audi explique ce choix.

SON | Antoine Audi, maire de Périgueux

Le projet se construit en partenariat entre la ville, le Grand Périgueux, le département, la région et des partenaires privés. Pour Jean-Pierre Roussari, maire de Coulounieix-Chamiers et vice-président au Grand Périgueux, la place de l'agglomération est évidente dans ce projet qui va permettre à la région de rayonner. "Qui dit gastronomie, dit Sud-Ouest", commente-t-il. "Il y a un enjeu de marketing économique et touristique énorme derrière ce projet." 

"L'art de vivre à la périgourdine"

Le projet se veut "un lieu de promotion et de l'art de vivre à la Périgourdine", pour Jean-Pierre Roussari._"C'est_ une maison de verre où on peut se promener déguster, saliver, humer, respirer, goûter, et prendre son temps pour bien vivre", détaille-t-il.

"De la fourche à la fourchette", l'idée véhiculée par le projet.
"De la fourche à la fourchette", l'idée véhiculée par le projet. © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

Concrètement, ce lieu prévoit de mettre en avant les différents filières de production, où les consommateurs pourront par exemple rencontrer des producteurs et leur expliquer comment ils travaillent et produisent. 

Ni un restaurant, ni un musée, la Manufacture Gourmande devrait ressembler à "un lieu d'échange, un creuset d'idées", selon Alexandre, animateur de l'association du foie gras du Périgord. Le jeune homme a participé, fin 2015 avec une soixantaine de personnes (représentants de l'industrie agroalimentaire, professionnels de la restauration et du tourisme...), à des ateliers et des débats permettant d'affiner les objectifs de ce projet. 

Un réseau de cités de la gastronomie en France

La Manufacture Gourmande sera ouverte à tous, aux Périgourdins, aux touristes ou aux chefs d'entreprise notamment. "C'est ouvert à tous ceux qui sont concernés par la gourmandise", sourit Antoine Audi, le maire de Périgueux.

En 2010, l'UNESCO plaçait le "repas gastronomique des Français" sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Depuis, des projets de cité de la gastronomie, dédiés aux cultures culinaires, se sont développés un peu partout en France. A l'été 2013, le gouvernement a lancé le réseau des cités de la gastronomie à Dijon, Tours, Paris-Rungis et Lyon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess