Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

VIDÉO - Le projet de voie verte entre Saint-Jeannet et Vence relancé

-
Par , France Bleu Azur

Le projet de voie verte entre Saint-Jeannet et Vence (Alpes-Maritimes) vient d'être relancé par la commune de Saint-Jeannet à l'occasion d'un rassemblement de cyclo-sportifs. L'occasion de remettre sur la table la question des déplacements doux dans le Moyen pays.

L'entrée d'un des deux tunnels à Saint-Jeannet
L'entrée d'un des deux tunnels à Saint-Jeannet © Radio France - Laurent Vareille

Vence, France

Le principe est simple: utiliser l'ancienne voie du chemin de fer de Provence, plutôt plate, qui allait de Carros à Draguignan pour la transformer en voie verte. Une voie verte, c'est une route pour les cyclistes et les piétons qui leur est entièrement réservée ou qu'ils partagent avec les voitures, mais en toute sécurité. Saint-Jeannet et Vence relancent ainsi l'idée de relier les deux communes en passant par cette ancienne voie ferrée. Pour ce faire, il faut rouvrir deux tunnels et un viaduc

Amaël Moinard, cycliste professionnel et conseiller municipal à Saint-Jeannet est persuadé que le projet est viable et que surtout il est très utile pour les populations, pour les promeneurs du dimanche mais aussi quotidiennement pour les lycéens de Saint-Jeannet ou de la Gaude. "Ce serait super d'avoir ce chemin dédié sans passer par la grande route, explique le cycliste. Chez nos voisins italiens à San-Rémo c'est un énorme succès. J'y ai même roulé lors d'une étape du Giro, explique-t-il. Preuve que ça peut servir pour les déplacements doux quotidiens ou pour des compétitions de vélo ou de course à pied".

Combien ça coûte ?

La route existe déjà. Elle est soit métropolitaine et accueille des voitures qui vont du centre-ville de Vence jusqu'au quartiers Est de la ville, soit laissé à l'abandon. Et c'est dans ces portions non-utilisées que ça se complique. "Le viaduc et les tunnels appartiennent à l'Etat, explique Jean-Luc Cerutti, conseiller municipal à Vence en charge des sports. Il ne veut pas les vendre seuls mais avec tous ceux qu'il y a sur la commune. Forcément, ce n'est pas le même prix ! (...) En plus, depuis la catastrophe de Gênes, poursuit-il les ouvrages type ponts ou viaducs voués à accueillir des passants sont soumis à une grosse expertise et une forte viabilisation. On veut donc savoir combien tout ça va coûter.

Un coût qui sera sans doute supporté en plus par la Métropole qui aura donc son mot à dire. Reste que les deux villes du Moyen pays, distantes de 6 km, sont d'accord pour également jouer la carte des déplacements doux par l'intermédiaire de cette voie verte. Cette dernière est vouée à se développer. Tourettes-sur-Loup a déjà inauguré quelques tronçons et des associations plaident pour un parcours qui irait de Grasse à Carros, et plus généralement de Carros aux Sainte-Marie-de-la-Mer

Choix de la station

France Bleu