Société

Le rallye des Cévennes n'aura pas lieu cette année pour des raisons financières

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault et France Bleu lundi 8 août 2016 à 20:50

Rallye des Cévennes (illustration)
Rallye des Cévennes (illustration) © Maxppp -

Le rallye des Cévennes qui devait se dérouler en octobre n'aura pas lieu, les organisateurs jettent l'éponge pour cette année, pas assez d'argent, pas assez de participants et des mesures de sécurité trop contraignantes. Les passionnés sont déçus.

Le rallye des Cévennes n'aura pas lieu cette année ! Prévue fin octobre (du 28 au 30 octobre) la célèbre course automobile est annulée pour des raisons budgétaires et administratives.

"On a préféré dire cette année on ne fait pas mais on se prépare pour l'an prochain".

"Cela nous fait mal au cœur, mais l'an dernier a été financièrement catastrophique, on part avec un handicap financier, et puis le président a jeté l'éponge. Nous sommes quelques uns à avoir essayer de reprendre l'organisation mais nous n'avons pas eu beaucoup de temps et  nous n'avons pas assez d'argent, en plus il y a de moins en moins de coureurs, 130 inscrits seulement contre plus de 200 il y a 10 ans."

"Nous n'avons pas voulu prendre le risque de créer des impayés, on a préféré dire, cette année, on ne fait pas, mais on se prépare pour l'année prochaine" explique Jean-Michel Deponte, l'organisateur du rallye.

Jean-Michel Deporte, organisateur du rallye

"On n'aurait pas pu assurer la sécurité".

Il faut dire aussi que les conditions de sécurité qui auraient été demandées n'auraient sans doute pas été réalisables : "Pour l'instant on nous a rien demandé, mais on s'est rendu compte que dans les autres courses, dès qu'il y a des spéciales en ville, les autorités demandent des conditions de sécurité renforcées, c'est normal mais on voit bien que les spéciales sont annulées les unes après les autres. Nous aussi nous avions prévu une spéciale dans Montpellier, et nous n'aurions pas pu assurer la sécurité qui nous était demandée dans le contexte actuel".

Jean-Michel Deponte, organisateur du rallye

C'est la première fois que cette course mythique comptant pour le championnat de France de rallye est annulée pour des raisons internes. elle avait été annulé en 1958 car les routes étaient inondées et en 1973 suite au premier choc pétrolier.

"Préparer une course, c'est six ou sept mois dans un garage".

Du côté des pilotes de rallye ou des anciens pilotes, cette annulation est une énorme déception. "Quand on est amateur, on se donne à fond, on prépare sa voiture pendant six ou sept mois dans son garage, c'est du boulot ! et on vous annonce que c'est foutu ! " raconte Michel Larid, 69 ans, ancien pilote, il a participé à dix reprises au Rallye des Cévennes de 1975 à 2009. "Et puis il y a public aussi ! les spectateurs attendant cela avec impatience, ils font de feu de camp la nuit pour attendre de voir passer le Rallye !"

Michel Larid, ancien pilote de rallye

"Le rallye des Cévennes est un monument de la course automobile".

Jacques Alméras, 67 ans, ancien pilote de rallye aujourd'hui à la tête d'une écurie qui fait participer deux voitures sur le rallye des Cévennes est déçu aussi : "Je suis tombé des nues, je savais qu'il y avait des difficultés, mais le rallye des Cévennes est un monument de la course automobile, moi quand j'ai débuté, mon premier rallye c'était le rallye des Cévennes".

"C'est la seule épreuve du championnat de France des rallyes de la grande région" .

Jacques Alméras, ancien pilote de rallye

"C'est aussi une catastrophe économique, car les pilotes créent une richesse, en hôtel, en restaurant ... le parcours était connu, il y avait un départ de Montpellier, une spéciale dans la ville. il faut absolument que cette course puisse avoir lieu l'an prochain".

Jacques Alméras, ancien pilote de rallye